En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici.

×

Blog Sarbacane

Retrouvez sur le blog les bonnes pratiques de l’emailing, actualités de nos produits et du marché de l’email marketing

Blog Sarbacane

Les 6 secrets pour construire une landing page efficace !

Les 6 secrets pour construire une landing page efficace !

Recevez les bonnes pratiques pour optimiser vos campagnes emailing

Une landing page bien conçue est une des clés de succès de votre stratégie de marketing digital pour booster les conversions sur votre site internet. En effet, avoir du trafic sur votre site n’est pas tout, encore faut-il transformer les visiteurs en clients ou en prospects. Plus facile à dire qu’à faire ? On vous dévoile nos meilleurs conseils et astuces pour construire une landing page qui va faire la différence optimiser votre taux de conversion !

 

Avant de nous lancer, reprenons les bases. La landing page, parfois traduite en “page de destination” ou “page d’atterrissage”, est la page sur laquelle arrivent vos visiteurs après avoir cliqué sur un lien présent dans un emailing commercial ou une annonce Adwords… Il s’agit donc de “la page après le clic”. S’ils arrivent là, c’est dans le but d’accomplir une action unique :

  • tester votre solution en démarrant un free trial,
  • télécharger votre livre blanc,
  • laisser leurs coordonnées pour que vous les rappeliez,
  • etc …

 

Concrètement, il s’agit de transformer un visiteur lambda en utilisateur ou en lead qualifié. Quel que soit l’objectif de votre page (ouverture d’un free trial, téléchargement d’un guide),  il est primordial qu’un maximum de visiteurs accomplissent cette action pour augmenter votre taux de transformation. Cela passera par une landing page engageante, tant au niveau du design que du contenu. Suivez notre checklist !

 

1. Écrivez un titre percutant avec votre proposition de valeur

Vous n’avez que quelques secondes pour convaincre un visiteur de rester sur votre page. Il faut donc absolument que votre message soit suffisamment clair et frappant pour attiser la curiosité de l’internaute. Gardez aussi en mémoire que de nombreuses personnes ne liront que le titre et se contenteront de survoler vos autres paragraphes.Vous l’aurez compris, il faut à tout prix mettre l’accent sur le titre de votre page de destination !

 

Mettez en avant votre proposition de valeur en quelques mots. Ne confondez pas fonctionnalités (les caractéristiques de votre produit) et bénéfices (ce que votre produit va apporter à l’utilisateur). Quel est le bénéfice pour votre visiteur d’utiliser votre produit ou de télécharger votre livre blanc ? A quel besoin votre produit apporte-il une solution ?

 

Faites court, allez à l’essentiel, et privilégiez la voie active (par rapport au passif) et les verbes d’action.

 

On peut difficilement faire plus simple que Evernote avec sa punchline “Souvenez-vous de tout”. C’est court, et ça parle à tout le monde !

landing page evernote

Annonce:
Livre blanc

Surpassez vos concurrents avec une newsletter professionnelle

A travers ce livre blanc, vous apprendrez comment devenir meilleur que vos concurrents en créant des newsletters professionnelles, crédibles, impactantes et rentables, quel que soit votre business.

A noter lorsque vous écrivez la proposition de valeur de votre landing page :

  • assurez vous que votre headline est adaptée à votre cible. Les landing pages sont partie intégrante de votre stratégie de segmentation et ciblage. Créez une landing page par cible, vous serez ainsi pertinents dans votre proposition de valeur, votre argumentaire commercial ainsi que le ton et design général de votre page.

 

  • vérifiez que votre titre est cohérent avec les messages qui ont été envoyés au préalable à votre client potentiel. S’il est arrivé sur la page d’atterrissage, c’est qu’il vient de cliquer sur un lien dans un emailing, une annonce… Pourquoi a-t-il cliqué, quel problème cherche-t-il à résoudre ? Votre proposition de valeur doit permettre d’y répondre instantanément.

 

2. Créez un CTA qui saute aux yeux et donne envie de cliquer

CTA est l’abréviation de “call to action” : c’est en fait le bouton d’action sur lequel les visiteurs de votre landing page vont cliquer pour tester votre solution, ou télécharger votre guide… bref, accomplir l’objectif pour lequel vous avez construit votre page.

Il est donc indispensable que ce bouton soit visible (au-dessus de la ligne de flottaison), accessible et donne envie de cliquer dessus. Pour cela, voici plusieurs astuces afin de créer un CTA cliquable.

 

Design du CTA :  il faut que votre bouton saute au yeux. Jouez sur les contrastes et choisissez une couleur vive qui ressorte :

landing page orson

Vous trouverez de nombreux outils en ligne pour vous aider à trouver des couleurs complémentaires.

 

N’hésitez pas non plus à tester différentes formes de bouton (plus ou moins arrondi).

Ajoutez des éléments autour de votre CTA pour attirer le regard et le mettre en valeur, par exemple une flèche qui pointe dessus comme l’a fait Crazyegg :

call to action

Si vous ne voulez pas rajouter de flèche, vous pouvez opter pour quelque chose de plus subtil ! Saviez-vous qu’insérer la photo d’une personne qui regarde vers le CTA (comme l’a fait Evernote dans l’exemple plus haut) a pour effet d’augmenter le taux de clic.

 

Wording du CTA :  optez pour un verbe d’action à l’infinitif en début de bouton :

  • créer mon site,
  • recevoir mon guide.

 

Les possibilités sont multiples et dépendent de votre domaine d’activité. Regardez ce qu’ont

fait vos concurrents, et testez différentes combinaisons.

 

Si vous en avez la possibilité, privilégiez des verbes qui véhiculent une notion de simplicité et qui n’impliquent pas un effort de part de l’utilisateur, par exemple recevoir plutôt que télécharger. Et bien entendu, faites différents tests et gardez l’option qui fonctionne le mieux !

Voici quelques exemples de verbes d’action :

  • recevoir,
  • découvrir,
  • profiter,
  • essayer,
  • commander,
  • réserver.

 

Évitez le cumul d’actions sur la même page (par ex: demander aux visiteurs de télécharger un guide, puis de tester votre outil un peu plus loin, puis de prendre rendez-vous, etc). Une landing page ne doit correspondre qu’à une seule action.

 

En revanche si votre page est longue vous pouvez répéter le bouton en milieu et bas de page, pour éviter aux visiteurs qui auraient lu votre page en entier d’avoir à remonter pour cliquer.

 

3. Pensez aux éléments de réassurance

Vous l’aurez compris, il faut que votre titre (avec les bénéfices clients) et votre bouton d’action soient placés au dessus de la ligne de flottaison de votre page, et soient la première chose que voient les visiteurs.

 

Mais vous pouvez ensuite, selon votre domaine d’activité et votre objectif, rajouter d’autres éléments :

 

  • les caractéristiques de votre produit ou de votre offre,
  • les données chiffrées, qui donnent une image de sérieux à votre entreprise et vont rassurer vos clients potentiels (“déjà 2000 clients satisfaits” ; “déjà 600 arbres plantés” ),
  • des illustrations et/ou une vidéo,
  • les témoignages de clients : ils serviront d’éléments de réassurance auprès des visiteurs,
  • les logos de vos partenaires : eux aussi serviront d’éléments de réassurance.

landing page exemple

La page de Webdam est un parfait exemple de design de landing page réussi :

  • notez la clarté du formulaire, les champs sont mis en valeur par de petites icônes. Il n’est pas trop long, les questions vont à l’essentiel,
  • le CTA est contrasté (orange sur bleu),
  • les fonctionnalités sont détaillées en dessous,
  • des logos d’entreprises clientes servent de “social proof”,
  • les témoignages avec la photo des utilisateurs humanisent la page et servent de réassurance pour les clients potentiels.

 

4. Concevez une landing page responsive

On ne cesse de le répéter, mais selon votre domaine d’activité, plus de la moitié de vos visiteurs arriveront sur votre landing page depuis un smartphone ! Il est donc impératif que votre page de destination soit mobile friendly.

Testez absolument le rendu depuis différents supports : le CTA est-il toujours bien visible ? Est-ce facile de cliquer dessus ? Peut-on remplir le questionnaire ? Vérifiez tout de bout en bout !

 

5. Faites de l’A/B testing

En matière de landing page, n’y allez pas au feeling. Cela peut sembler chronophage mais… testez tout afin d’avoir des résultats chiffrés ! Basez ensuite vos décisions sur ces indicateurs de performance. Les tests A/B sont la solution idéale pour analyser l’impact de différents éléments de sur votre taux de conversation et optimiser votre page en fonction.

Testez bien sûr différentes headlines, mais aussi l’emplacement et le design de vos boutons d’action, vos illustrations. Un élément anodin à première vue peut avoir un impact considérable sur votre taux de clic.

 

Dans cet exemple, retirer la flèche verte sur le CTA a fait chuter le taux de conversion de 12% :

ab test split

6) Faites une page de remerciement

Ca y est, votre visiteur vient de cliquer sur votre bouton d’action. Félicitations, votre landing page commence à porter ses fruits ! Ce n’est pas pour autant le moment d’arrêter vos efforts. Bien au contraire ! Profitez de ce pas de plus dans le tunnel de conversion pour le remercier et améliorer son expérience utilisateur.

 

NatureBox propose par exemple un code de réduction en remerciement d’une participation à un jeu concours, une fois l’inscription validée. Notez aussi les boutons de partage sur les réseaux sociaux et par email.

concours facebook exemple

Selon votre offre et votre domaine d’activité, pensez vous aussi à un message de remerciement sympa qui optimisera l’expérience client et donnera envie de partager l’info sur les réseaux sociaux.

 

Vous voilà donc avec tous les éléments en main pour améliorer votre tunnel de conversion avec des landing pages efficaces !

 

A propos de l’auteur

 

linnea orson.io

Linnéa Bourgeois
Customer Success Manager
Orson.io

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

4 commentaires

Jean

Il y a 3 mois

Etant webdesigner, je suis assez d'accord avec vous, je rajouterais qu'il faut faire attention à placer les éléments les plus importants (formulaire + élément de réassurance + titre) au-dessus de la ligne de flottaisons.

Répondre

CEO

Il y a 3 mois

Merci pour cet article, c'est un rappel qui important.
Avoir de visiteur c'est important (SARBACANE nous est précieux est la pour cela), mais la finalité reste la conversion...

Répondre

Monsieur Motclé

Il y a 3 mois

De bons conseils pour la rentrée. En avant la newsletter !!!

Répondre

Yoann UZAN

Il y a 3 mois

Très bon article. Il est primordial de suivre bien ces recommandations pour réussir à se distinguer la boite email de l'utilisateur ! Merci Linnéa, merci sarbacane !

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée et les champs exigés sont marqués (*) et svp n’oubliez pas de rester poli(e) ;-) !


Go Top

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici.

×