done Votre adresse a bien été enregistrée
close
error_outline Email invalide
close

Blog Sarbacane

Le blog de l'actualité marketing : retrouvez conseils, bonnes pratiques et nouveautés pour maîtriser votre communication multi-canale.

Blog Sarbacane

Emailing : 5 bonnes pratiques pour bien démarrer 2018

Emailing : 5 bonnes pratiques pour bien démarrer 2018

Recevez les bonnes pratiques pour optimiser vos campagnes emailing

L’emailing peut être un outil marketing très efficace, à condition que vos campagnes soient personnalisées et déclenchées au bon moment. Nous vous proposons 5 aspects sur lesquels travailler en 2018 : légalité, contenu, segmentation, personnalisation et responsive.

Passons donc en revue les bonnes pratiques qui amélioreront la performance de vos campagnes.  

 

La légalité

Votre email doit respecter la législation en vigueur : vos destinataires doivent avoir donné leur accord préalable. Le plus simple consiste à inclure une case à cocher dans le formulaire d’inscription en ligne. Cette règle paraît évidente mais elle ne l’est pas dans les faits : nous avons tous fait l’expérience du spamming, c’est-à-dire de ces mails en série qui contaminent votre boîte aux lettres, même après s’être désabonné !

Intégrez un lien pour se désabonner : un internaute peut regretter sa souscription et s’être abonné par erreur. Vous évitez ainsi d’avoir un contact inutile dans votre base de données et vous évitez le spamming, l’une des pires publicités qui soient pour une marque.

Protection des données utilisateur : échéance le 25 mai 2018

Le parlement européen a pris de nouvelles dispositions sur la protection des données : toute entreprise amenée à collecter les données de ses clients doit être en conformité avec les nouvelles règles de GDPR (General Data Protection Regulation) le 25 mai 2018 au plus tard.

Ces règles renforceront la transparence sur les méthodes de collecte de l’information et la façon dont elle est traitée en interne. Tout incident portant atteinte aux données client devra être rapporté au CNIL dans un délai de 72 heures. Les sanctions en cas de non-respect de ces règles vont du simple avertissement à une amende colossale dont nous tairons le montant… Pour 2018, soyez à jour sur le sujet !

 

Le contenu

Votre contenu doit être votre carte de visite. Plus il sera visuel (galerie photos, vidéos, infographie schémas…) et intéressant, plus il sera facile d’obtenir des contacts qualifiés. Votre base de données dépend directement des posts, pages fixes et landings que vous créez. Donnez donc une importance capitale au contenu :

  • Des textes complets d’au moins 500 mots
  • Des H1 et des H2 pour aérer le texte et le structurer
  • Des phrases courtes et claires. Pas de paraphrases !
  • Des visuels : l’image doit être centrale dans votre communication digitale.

Nota : proposez à vos visiteurs de souscrire à la newsletter quand il quitte la page web, non quand ils arrivent sur la page (pratique jugée invasive).

 

La segmentation

Votre base de données doit être segmentée… à plusieurs reprises ! C’est la seule manière pour éviter d’envoyer un mail au mauvais destinataire :

  1. La première segmentation doit faire intervenir des données démographiques, comme l’âge, le sexe, le lieu de résidence…
  2. La 2e concernera le parcours d’achat de l’internaute et son historique de navigation.
  3. La 3e devra tenir compte de la saisonnalité (périodes spéciales telles que Noël ou les grandes vacances d’été).

Mais ce n’est qu’un début ! Ne vous arrêtez pas à ces segmentations élémentaires : actualisez votre base de données (retirez notamment les mails inactifs ou les adresses erronées) et apprenez à connaître vos clients.

conseils emailing

 

La personnalisation

L’analyse du comportement est INDISPENSABLE pour personnaliser un email. Et cette analyse prend du temps :

  • Quand l’internaute s’est-il connecté ?
  • Quelles pages a-t-il visitées ?
  • Combien de temps est-il resté sur la page ?
  • Quels produits ou services a-t-il achetés ?

L’ A/B testing est une façon simple de comparer deux emails, deux éléments visuels ou deux campagnes entre elles. Ce test intervient quand vous manquez d’infos et permet de personnaliser un peu plus votre emailing.

Vous pouvez – par exemple – placer le Call To Action (CTA) à deux endroits différents et observer quel email reçoit le meilleur taux de clic.

Remarque : saluez toujours votre destinataire par son prénom et pensez à jouer sur la couleur. Chaque couleur est associée à une émotion : elle doit être en relation avec votre contenu et le destinataire.

 

Le responsive

Selon un rapport de la SNCD, 72% des utilisateurs âgés de 16 à 65 ans ont un smartphone en 2017 : c’est 33% de plus qu’en 2014.

Plus de 97% des internautes ont utilisé leur boîte mail au moins une fois au cours des 12 derniers mois et 81% sont abonnés à des newsletters (6,4 en moyenne).

La progression de l’internet mobile est fulgurante, si bien qu’il est crucial pour vous d’avoir une campagne responsive. Autrement dit, les textes, les images et les CTA de votre email doivent s’adapter à :

  • Tous les appareils (smartphone en particulier, mais aussi tablettes),
  • Tout type de mailbox (Gmail, Yahoo, Free…)
  • Tout type de moteur de recherche.

Un email qui se visualise mal sur smartphone ou tablette est un email raté.

Nous espérons que ces quelques bonnes pratiques vous aideront à améliorer vos campagnes 2018 !

 

Article rédigé par Publika.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

1 commentaire

Olivier Chauvel

Il y a 2 semaines

Intéressante cette liste de bonne pratiques.
Pour moi le plus important reste l'aspect responsive, puisque de plus en plus de gens consultent directement leurs mails sur leur téléphone. Et il faut bien avouer qu'un mail qui ne s'affiche pas correctement immédiatement est vite énervant et donc laissé de côté par l'internaute.

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée et les champs exigés sont marqués (*) et svp n’oubliez pas de rester poli(e) ;-) !