done Votre adresse a bien été enregistrée
close
error_outline Email invalide
close

Blog Sarbacane

Le blog de l'actualité marketing : retrouvez conseils, bonnes pratiques et nouveautés pour maîtriser votre communication multi-canale.

Blog Sarbacane

Conseils sur l’email marketing Posts

Nouveau : Jackmail envoie vos campagnes emailing depuis WordPress !

Nouveau : Jackmail envoie vos campagnes emailing depuis WordPress !

Jackmail newsletter wordpress plugin

 

Jackmail, le nouvel outil pour simplifier la vie des utilisateurs WordPress

 

A quoi bon passer du temps à créer une newsletter si personne ne la reçoit ? Avec Jackmail, fini les campagnes emailing qui partent en spam ou qui n’arrivent jamais !

Avec la plus forte croissance enregistrée chez les CMS sur les 5 dernières années, WordPress s’est imposé comme un acteur incontournable de la création et la gestion de sites web.

 

Aujourd’hui, un site sur quatre, dans le monde, est alimenté par WordPress

Side-projet de la société Sarbacane Software, leader de l’email marketing en France, Jackmail veut s’imposer comme l’outil indispensable à l’envoi de newsletters via WordPress.

S’appuyant sur l’expertise et l’expérience de Sarbacane en France, la startup se donne pour objectif de devenir un incontournable du marché à horizon de 5 ans.

 

La newsletter, enjeu de communication digitale

Envoyer des newsletters avec son site web est devenu un enjeu majeur dans sa communication digitale. Alors quand 25 % des sites mondiaux utilisent un CMS comme WordPress, il faut le plugin adéquat. Mais un plugin seul, aussi complet soit-il, ne suffit pas, sans plateforme de routage performantes.

Jackmail est né de la volonté d’offrir à la fois un plugin WordPress dédié à la création et la gestion de campagne d’emailing mais aussi de permettre l’envoi de vos emails en toute sécurité à travers sa plateforme de routage qui optimise la délivrabilité et évite que les emails légitimes finissent en spam.

 

Quels bénéfices utilisateurs ?

Jackmail souhaite améliorer votre expérience utilisateur en la rendant simple, rapide et efficace. Il propose à la fois une interface user-friendly, un éditeur 100 % responsive, de nombreux templates entièrement gratuits et des statistiques poussées.

Jackmail newsletter WordPress plugin

 

 

Informations complémentaires

  • Ce service, disponible en anglais et en Français, a été lancé le 27 mars 2017
  • Jackmail offre 1000 mails par mois gratuitement pour commencer
  • Le site web www.jackmail.com permet déjà de télécharger le plugin et de l’installer

 

Quelles sont les différences entre Jackmail et Sarbacane ?

Jackmail est un produit développé par les équipes de Sarbacane Software. Bien sûr, il ne s’agit absolument pas d’une alternative à Sarbacane mais d’un outil répondant à un besoin différent : envoyer des newsletters depuis WordPress, et rien d’autre.

Sarbacane est un logiciel autonome dédié à la création, l’envoi et l’analyse de campagnes d’emailing. Il s’adresse aux professionnels désirant communiquer auprès de leur base de destinataires en toute liberté, et met à leur disposition une très large palette d’outils pour répondre à tous les besoins.

Jackmail est un plugin 100% dédié à WordPress. Seuls les propriétaires d’un site web conçu sous WordPress peuvent l’utiliser. Le plugin présente des fonctionnalités plus allégées, et a pour objectif premier de faciliter la création de newsletters en important automatiquement les articles présents sur un site WordPress.

Si vous êtes propriétaire d’un site WordPress, que vous souhaitez pouvoir créer et envoyer des newsletters à vos abonnés, automatiser l’import de votre contenu et analyser les statistiques de vos campagnes, Jackmail est fait pour vous.

Si vous souhaitez mettre en place une stratégie emailing globale, effectuer des relances ciblées, envoyer de emails en masse et profiter de fonctionnalités avancées, choisissez Sarbacane.

Finalement, peut-être que les deux sont faits pour vous ?

 

A propos de Sarbacane Software :

Créé en 2001, Sarbacane Software est le leader français des solutions d’email marketing à destination des PME. L’entreprise compte plus de 110.000 utilisateurs de son logiciel Sarbacane à travers le monde, 90 collaborateurs entre Lille et Barcelone et réalise un chiffre d’affaires de 8.6M€.

Depuis quelques années, Sarbacane Software investit dans de nombreux projets innovants soit développés en interne au sein du « Lab », soit au travers d’opérations de rachats ou de prises de participation.

Dernière en date, un investissement de 1M€ au capital d’ORSON, une Startup développant une solution SaaS nouvelle génération de création de sites internet. Le groupe ambitionne d’atteindre 20M€ de CA à horizon 2020.

 

Contact Presse Sarbacane Software
Elodie Godart
06 12 78 49 09
elodie.godart@commwithus.fr

Contact Jackmail
Yannick Chizzolini
03 28 32 80 58
yannick@jackmail.com

Préparez votre template de newsletter pour Pâques dès maintenant !

Préparez votre template de newsletter pour Pâques dès maintenant !

Le weekend de Pâques approche, et comme chaque année, enfants et adultes attendent le moment de la chasse aux œufs avec impatience. Cadeaux, chocolats, beau temps et bonne humeur, Pâques, c’est le weekend de la joie.

C’est donc un excellent moment pour préparer et travailler un template et un contenu de newsletter adapté à cette fête. Voici quelques idées en vrac que vous pourriez réutiliser dans votre newsletter de Pâques, à adapter selon votre business bien sûr.

[Vidéo] Délivrabilité : comment augmenter vos chances d’arriver en boîte de réception ?

Délivrabilité : définition

 

Commençons par un petit rappel : la délivrabilité se défini par l’arrivée d’un email en boîte de réception et non en SPAM. Cette nuance est très importante à prendre en compte car le « taux de délivrabilité » est souvent confondu avec le taux d’aboutissement.

Attention, scoop : il est impossible de calculer le taux de délivrabilité d’une campagne avec précision ! (bien que de nombreux acteurs de l’emailing se targuent d’une délivrabilité à 99%…).

Seul le taux d’aboutissement est calculable (en soustrayant le nombre de bounces au nombre d’emails envoyés). Mais cela ne donne aucune indication sur le taux d’emails effectivement arrivés en boîte de réception.

La délivrabilité ne peut en fait qu’être estimée : si vos statistiques d’ouvertures se mettent à chuter alors que vos objets ne changent pas du tout au tout et que votre cible reste de la même, vous pouvez en conclure que votre délivrabilité a été impactée. A vous de trouver pourquoi !

 

Améliorer sa délivrabilité

 

Il existe différentes méthodes pour améliorer la délivrabilité de ses emails.

Méthode 1 : avoir un nom de domaine personnalisé

La première et probablement la plus efficace de toutes est expliquée dans cette vidéo :

Lors de l’envoi d’une campagne emailing, le nom de domaine indiqué dans l’adresse d’expédition est analysé par les serveurs de vos destinataires. Cela permet de vérifier si le serveur d’envoi est autorisé à envoyer des emails. Pour que les envois soient autorisés, il faut que le nom de domaine d’expéditeur soit authentifié.

S’il ne l’est pas, les emails envoyés seront considérés comme suspects et risquent de tomber en SPAM.

En revanche, si le domaine d’expédition est authentifié, les serveurs de messagerie de vos destinataires le reconnaîtront et accepteront bien plus facilement vos emails.

C’est pourquoi il est capital d’avoir un nom de domaine d’expéditeur personnalisé et authentifié pour envoyer ses campagnes emailing plutôt que d’utiliser les serveurs mutualisés de votre plateforme d’email marketing.

 

Méthode 2 : respecter ses destinataires

Bon, on ne peut pas vraiment parler de « méthode » ici, mais il est important de se rappeler d’une chose : le respect des destinataires est un élément absolument capital pour optimiser sa délivrabilité.

Outre le fait de les désinscrire s’ils le souhaitent (c’est obligatoire), il est important de prôner avant tout la qualité de vos campagnes emailing plutôt que la quantité d’envois.

Cela passe d’abord par une collecte d’adresses propre et réalisée en toute légalité. Une base de données légitime permet de ne pas détériorer votre réputation d’expéditeur.

Bien entendu, l’achat de base de données sur Internet est proscrit en B2C et fortement déconseillée en B2B. Ces bases contiennent souvent des adresses erronées, obsolètes, des SPAM traps et nuisent à votre délivrabilité.

Enfin, le respect des destinataires consiste à envoyer les bons emails aux bonnes personnes. Il faut que votre message intéresse le destinataire, sous peine de recevoir des plaintes et de détériorer également votre délivrabilité.

 

Méthode 3 : respecter la promesse du message

Il est important de ne pas essayer de tromper ses destinataires avec des objets racoleurs et des promesses intenables pour les forcer à ouvrir vos emails (n’oubliez pas d’éviter les fameux SPAM WORDS dans votre objet pour ne pas vous retrouver en courrier indésirable).

Là encore, le risque est de recevoir de nombreuses plaintes et de subir des désabonnements en masse.

Mais la promesse du message se fait même dès l’inscription : lorsque que quelqu’un s’inscrit à votre liste de diffusion, il doit être mis au courant du type d’informations qu’il recevra de votre part.

Pourquoi et comment ajouter un GIF animé dans un email marketing ?

Pourquoi et comment ajouter un GIF animé dans un email marketing ?

Si vous suivez notre blog conseils Emailing.biz, vous savez alors que le sujet du GIF animé dans les emails a déjà été évoqué. Cependant, beaucoup d’entre vous posent la question de l’insertion du GIF dans un email via Sarbacane.

Je vous propose cette semaine un rappel sur le GIF, sa compatibilité avec les différents clients mails, comment créer vos propres GIF animés et comment les importer dans Sarbacane.

 

Affichage des GIF dans les emails

Un GIF animé est une succession de plusieurs images qui donne une image « animée ». Il ne s’agit pas d’une vidéo et le poids du fichier est généralement assez faible, ce qui en fait un parfait atout à ajouter à vos emailing sans trop risquer la case spam.

En marketing, le GIF peut s’avérer particulièrement utile pour présenter un produit sous différents angles, pour faire défiler des messages ou encore pour illustrer une situation.

Mais malgré ses avantages, il reste rarement utilisé en email marketing. La raison ? Beaucoup de marketeurs craignent que le format GIF ne s’affiche pas correctement en boîte de réception.

Pourtant, l’écrasante majorité des clients mails sont capables de lire les GIF au même titre que les images. Petit récapitulatif :

 

Logiciels

Lotus Notes (6, 7, 8, 5)
Outlook Express
Outlook 2000 à 2003
Outlook 2007 à 2016
Outlook sur Mac 2011
Apple Mail
Thunderbird
Windows Live Mail 2011
 

Webmails

Orange
SFR
Yahoo!
Gmail
AOL mail
Outlook.com
 

Mobile

iPhone
Windows Mobile
Blackberry
Android

 

Les versions 2007 à 2013 d’Outlook sont donc les seules à ne pas lire le GIF. Pourquoi ? Car Outlook tourne depuis 2007 avec une interface proche de Microsoft Word. Seule la première image du GIF est donc visible et l’animation disparaît. En revanche, tous les autres clients mails sont capables de lire les GIF !

Vous me direz, beaucoup utilisent justement ces versions d’Outlook dans le domaine du B2B. Une solution pour parer à ce problème est de créer un GIF dont la première image suffit à véhiculer le message voulu.

 

Comment créer un GIF animé ?

Vous trouverez des tonnes de GIF animés en parcourant le web, sur des sites tels que Giphy par exemple.

Si vous souhaitez créer un GIF sur-mesure, à votre image, vos graphistes et designers peuvent vous aider en les créant sur un logiciel professionnel tel que Photoshop.

Enfin, vous pouvez également créer un GIF animé à partir d’une vidéo Youtube grâce à des sites très simples tels que GIFS.com ou Makeagif.com par exemple.

 

Insérer un GIF animé dans Sarbacane

Il est tout à fait possible d’insérer un GIF animé dans Sarbacane depuis l’Email Builder. Pour cela, le GIF en question doit être hébergé sur le web. Cela signifie qu’il doit être accessible depuis une adresse URL. Par exemple : http://i.giphy.com/26ueZDPcBr2BttN3W.gif

Votre GIF est hébergé ? Très bien. Le moment est venu de l’importer dans Sarbacane.

Créez votre email à l’aide de notre EmailBuilder, sélectionnez un module « Image » de votre choix et ajoutez-le dans votre emailing.

Cliquez dessus pour ajouter une image, et choisissez « Importer une image depuis une url ». Copiez l’URL de votre GIF animé hébergé et collez-la, puis cliquez sur Importer et Appliquer.

Maintenant que votre GIF est ajouté dans votre email, cliquez sur le bouton « Stockage » en haut à droite, et choisissez « Laisser sur mes serveurs ». C’est le seul moyen pour que votre GIF s’anime correctement en boîte de réception.

Testez votre email sur une boîte de réception qui accepte le GIF (voir tableau précédent) et admirez votre image animée au sein de votre email !

Voici un exemple d’email créé avec l’EmailBuilder contenant un GIF animé.

Pour plus de détails concernant l’ajout de GIF animés dans l’EmailBuilder, vous pouvez consulter notre FAQ.

Les 101 Conseils Emailing Ultimes pour Réussir toutes vos Campagnes

Les 101 Conseils Emailing Ultimes pour Réussir toutes vos Campagnes

Comment être sûr et certain de réussir n’importe quelle campagne emailing, sur tous les plans ? Comment s’assurer que vos prochains envois seront infaillibles ? Qu’aucun détail ne sera laissé au hasard ?

Vous vous dites sûrement « Ah, si seulement il existait une liste complète de toutes les bonnes pratiques en email marketing, je serais sûr de ne rien oublier ! ».

Et bien Sarbacane l’a fait pour vous. Et si vous ne vous êtes jamais vraiment penché sur le sujet, c’est l’occasion de découvrir toutes les subtilités de l’emailing et de comprendre pourquoi cet outil marketing est probablement le plus complet et malléable de tous.

 

Nous avons donc rassemblé 101 bonnes pratiques uniques et réellement efficaces, triées selon 5 grandes catégories de conseils : base de données, design d’email, contenu et discours, objet et en-tête, et techniques et stratégies.

 

Cette liste vous est proposée par Sarbacane, leader des solutions emailing en France depuis plus de 15 ans. Vous aussi, créez de superbes newsletters avec Sarbacane. Essai gratuit de 30 jours, 500 emails offerts.

Essayer Sarbacane

 

Base de données

Vous trouverez ici nos 18 conseils pour construire, alimenter, optimiser et exploiter vos bases de destinataires.

 

  1. Obtenir ses contacts par opt-in ou double opt-in

C’est la première condition pour obtenir une base de destinataires qualifiée et exploitable. La rentabilité de vos emails devra passer par là !

Plus d’infos sur l’opt-in et double opt-in.

opt-in double opt-in

 

  1. Optimiser son formulaire d’inscription sur son site

Créez un formulaire d’inscription pas trop long, demandant seulement les informations dont vous avez besoin. Placez-le de manière visible depuis n’importe quelle page.

 

  1. Proposer des cadeaux à l’inscription dans le formulaire

Promettez à vos visiteurs que s’ils s’inscrivent à votre liste, ils recevront un cadeau (livre blanc gratuit, code promo, autre…). Cela boostera vos inscriptions !

 

  1. Créer un jeu concours pour récupérer des contacts

Lancer un jeu concours avec un beau cadeau à la clé est un excellent moyen d’obtenir de la visibilité et des adresses emails opt-in !

 

  1. Récupérer des adresses en direct sur des événements

Les contacts les plus qualitatifs sont ceux que vous rencontrez physiquement ! Allez à la rencontre de vos futurs clients lors de salons ou événements liés à votre activité et récupérez des emails.

 

  1. Proposer l’inscription à sa newsletter depuis ses réseaux sociaux

Les réseaux sociaux et l’emailing ne sont pas ennemis ! Ajoutez de boutons et des liens sur vos pages sociales pour inciter vos fans à recevoir vos emails.

 

  1. Ajouter la mention « s’inscrire à la newsletter » dans sa signature d’email

Profitez de vos échanges d’emails avec des personnes externes à votre entreprise pour proposer l’inscription à votre newsletter.

 

  1. Exploiter ses contacts LinkedIn en B2B

Les réseaux professionnels comme LinkedIn sont un excellent moyen de développer votre mailing liste en B2B. Exportez vos contacts et proposez vos services.

Plus d’infos sur l’export de contacts via LinkedIn.

exporter ses contacts linkedin

 

  1. Ne pas acheter de base de données

Puisque notre premier conseil était d’avoir des contacts opt-in, nous déconseillons l’achat de bases qui la plupart du temps ne le sont pas. Attention aux prix très alléchants qui cachent souvent des bases de mauvaise qualité !

Plus d’infos sur l’achat de bases et la législation.

 

  1. En B2C, n’envoyer que sur des bases opt-in

S’il est possible de prospecter sur des adresses louées en B2B, il est obligatoire d’avoir l’accord préalable des contacts en B2C.

 

  1. Segmenter et trier ses contacts

La segmentation est le fer de lance de toute campagne réussie. Le but est de trier vos contacts au préalable selon des critères objectifs (nom, age, etc.) et subjectifs (centres d’intérêt, préférences, etc.).

Plus d’infos sur la segmentation.

 

 

  1. Effectuer un ciblage à chaque campagne

Plus vous serez précis, plus votre envoi sera efficace et rentable. Chaque envoi doit avoir un but et une cible précise pour être performant.

 

  1. Supprimer les NPAI de sa base de données

Pensez à nettoyer votre base de données et à supprimer les adresses inconnues en utilisant un analyseur d’emails comme Sarbacane.

 

  1. Corriger les noms de domaines erronés

Des analyseurs d’emails comme Sarbacane peuvent également corriger les noms de domaine écorchés. Par exemple, une adresse enregistrée en @gmial sera corrigée en @gmail.

 

  1. Relancer les inactifs et anciens clients

Préparez régulièrement des campagnes spécifiques pour relancer des contacts qui ne lisent plus vos emails ou qui n’achètent plus chez vous.

 

  1. Supprimer les inactifs s’ils ne réagissent pas

Si même après une relance, vos inactifs ne donnent plus signe de vie, supprimez leurs adresses. Cela assainira votre base de données.

 

  1. Ne jamais oublier de supprimer les désinscrits

C’est la loi. Si quelqu’un se désinscrit de votre liste de diffusion, retirez-le sans broncher et ne lui envoyez jamais plus d’emails.

Avec Sarbacane, vos désinscrits sont automatiquement supprimés de votre base de destinataire, plus besoin de vous en soucier !

 

  1. Utilisez des blacklists différentes en fonction du type de campagne

Ne rassemblez pas tous vos désinscrits dans la même liste noire. Définissez des blacklists spécifiques pour ne pas désinscrire un contact de votre newsletter s’il souhaitait juste ne plus recevoir vos emails promotionnels.

 

Design de l’email

Nous avons trouvé pour vous 20 conseils pertinents concernant la structure et le design général de vos emailing. Les voici :

 

  1. Placer l’information principale au-dessus de la ligne de flottaison

Vos destinataires doivent avoir sous les yeux le sujet principal de votre email et un bouton d’action sans avoir à faire défiler votre email.

 

  1. Ne pas faire trop long

Un email interminable est un email qui ne sera pas lu jusqu’au bout. Si vous avez beaucoup à dire, gardez du contenu pour votre prochain envoi !

 

  1. Ne pas surcharger son email

Un email peu aéré, avec trop de texte et d’informations à retenir risque de perdre votre destinataire qui ne retiendra finalement rien. Soyez concis !

 

  1. Equilibrer les blocs de contenus

Un email est composé de blocs (d’images et de textes). Essayez d’équilibrer la densité de contenu dans vos blocs, pour éviter un aspect général déstructuré.

 

  1. Jouer sur la symétrie

En plus de l’équilibrage de vos contenus, essayez d’harmoniser le tout en jouant sur la symétrie gauche/droite pour rendre votre email plus agréable.

 

  1. Privilégier la simplicité

Ne jouez pas les artistes si vous ne l’êtes pas ! Il n’y a que des avantages à garder un design général simple qui facilité la lecture de votre email.

 

  1. Travailler la structure pour la version mobile (responsive)

Lorsque vous créez votre emailing, gardez toujours en tête qu’il sera probablement lu sur mobile par une grande partie de votre audience. Réfléchissez sa structure en conséquence !

 

  1. Remettre son design au goût du jour chaque année

La mode évolue, même en webdesign ! Pensez à réactualiser vos newsletters chaque année pour ne pas passer pour un « has-been ».

 

  1. Adapter le design à son secteur d’activité et à sa cible

Vos contacts sont-ils des aficionados du webdesign ? Votre secteur d’activité n’est pas vraiment touché par le design original ? Adaptez-vous en fonction des attentes de votre marché !

 

  1. Utiliser la même charte graphique que son site web

La cohérence est capitale en marketing. Faites en sorte que votre email suive les mêmes caractéristiques graphiques que votre site web pour que vos soient rassurés sur votre identité.

 

  1. Être reconnaissable du premier coup d’œil

L’allure générale de votre email et particulièrement la partie supérieure doit permettre à vos contacts de vous reconnaître immédiatement. Logo, couleurs, image… Imposez votre identité !

 

  1. Ne pas justifier son texte

En emailing, privilégiez l’alignement des textes à gauche ou à droite, mais ne justifiez jamais. Cela risque d’engendrer des soucis de mise en page d’une messagerie à une autre et surtout sur mobile.

Plus d’infos sur la justification du texte en e-mailing

justification texte web email

 

  1. Ne jamais envoyer d’email « tout-image »

C’est une erreur très répandue. Beaucoup créent leurs newsletters sur un logiciel de création d’image et l’envoient sans réfléchir. Il est capital d’envoyer des emails en HTML/CSS contenant du vrai texte, sous peine de tomber en spam et de ne pas être lu !

 

  1. Eviter les polices d’écriture d’amateur

Privilégiez des polices classiques comme Arial ou Verdana, et bannissez à tout jamais les Comic Sans MS ou Times New Roman, qui vous feront passer pour un collégien !

 

  1. Eviter les couleurs de polices claires sur des fonds sombres

Sur un écran, les polices claires sur fond sombre ont tendance à attaquer les yeux et ne sont pas agréables à lire. Privilégiez des polices sombres sur fond clair !

 

  1. Jouer sur les contrastes pour les boutons d’action

Pour que vos boutons soient mis en valeur, utilisez des couleurs vives et qui contrastent avec le reste de l’email. Ce sont les éléments les plus importants de votre email alors travaillez-les bien !

 

  1. Utiliser des images et photos de qualité

Il existe de nombreux sites de photos libres de droits et gratuites en haute définition. Alors pas d’excuses pour utiliser de beaux visuels attrayants !

7 sites de photos libres de droits

photos libres de droits gratuites

 

  1. Ajouter des liens sur les images

Par réflexe, vos destinataires vont chercher à cliquer sur vos images. Pensez à leur attribuer un lien vers votre site pour optimiser la conversion.

 

  1. Exploiter les GIFs animés

Les GIFs vous permettent de faire passer des messages, d’ajouter de l’humour, du dynamisme ou même de présenter des produits. De manière générale, les GIFs attirent l’œil du lecteur.

 

  1. Intégrer de « faux » lecteurs de vidéos

Intégrer une vidéo à un email, c’est compliqué. Mais vous pouvez simplement ajouter une image issue de votre vidéo, y ajouter un bouton « play » et lui attribuer un lien redirigeant vers votre vidéo. Vous démultiplierez vos clics !

 

Contenu et discours

Ces 21 astuces vous aideront à travailler vos mots, votre discours et vos messages, et vous guideront dans la création de votre contenu par email :

 

  1. Rebondir sur l’actualité pour trouver un sujet

Les nouvelles du monde sont une excellente source d’inspiration. A vous de vous les approprier pour trouver des idées de contenus dans vos newsletters.

 

  1. Rebondir sur les moments phares de l’année

Fêtes, rentrées, vacances… Parlez à vos contacts de ce qui les concerne d’un point de vue personnel pour mieux les toucher et les intéresser.

 

  1. Préparer un calendrier des campagnes sur l’année

En email marketing, il est important de préparer à l’avance les sujets sur lesquels on souhaite communiquer, les promotions à venir, les opérations commerciales… Ne vous y prenez pas au dernier moment !

 

  1. Intéresser les lecteurs, la priorité

Une newsletter a pour but d’informer avant tout. Bien sûr, c’est un moyen de faire de la publicité pour votre entreprise, mais gardez en tête cet objectif : 80% de contenu intéressant, 20% d’autopromotion.

 

  1. Faire des listes chiffrées

Un peu… comme le titre de cet article en fait ! Utilisez des objets d’emails du même type pour augmenter largement votre taux d’ouverture.

 

  1. Parler d’abord de soi, pas de ses produits

Pas besoin de matraquer vos destinataires avec vos produits, vos dernières offres ou vos nouveautés. Parlez-leur de vous, de vos valeurs, de votre éthique. Cela les intéresse tout autant !

 

  1. Adapter son discours au profil du contact

En fonction de votre cible, définissez-vous une charte éditoriale adaptée. Vouvoiement, tutoiement, utilisation du prénom ou du nom…

 

  1. Rester poli dans ses réponses

Si vous recevez des réponses insultantes à vos emails, ne répondez pas de manière virulente même si vous vous sentez agressé. Gardez votre sang froid pour ne pas aggraver la situation.

 

  1. Humaniser son contenu en se présentant

Parlez en tant que personne réelle. La relation par email peut avoir tendance à déshumaniser le contact. Présentez-vous et restez naturel.

 

  1. Ne pas signer par « Toute l’équipe »

Les signatures génériques ont également tendance à déshumaniser votre discours. Signez plutôt par votre nom d’expéditeur.

 

  1. En prospection B2B, privilégier des emails textuels

Les emails graphiquement travaillés avec de grandes bannières promotionnelles ne fonctionnent pas en B2B. Travaillez une approche plus personnelle en rédigeant un email comme vous le feriez depuis votre messagerie professionnelle.

 

  1. Instaurer un sentiment d’urgence

En prospection par email, n’hésitez pas à mettre en avant la fin de validité de votre offre, soit par un visuel accrocheur, soit dans votre corps de texte, en gras.

 

  1. Être explicite et annoncer la promesse dès le début

Ne tournez pas autour du pot. Si vous cherchez à vendre, rien ne sert de tenter de piéger le lecteur. Énoncez votre offre tout de suite.

 

  1. Indiquer ses coordonnées complètes en prospection (B2B)

N’oubliez pas qu’en prospection, le but est de créer un contact. Précisez bien vos coordonnées téléphoniques et email, et laissez au destinataire le choix de son mode de réponse.

 

  1. Personnaliser la signature en fonction du commercial (B2B)

Si vous envoyez un email à vos clients, pensez à personnaliser votre signature en fonction du commercial qui leur est attitré, pour qu’ils n’aient pas l’impression de changer d’interlocuteur.

 

  1. Personnaliser le contenu au maximum

La personnalisation en emailing est la meilleure solution pour convertir. Personnalisez votre discours en fonction de votre interlocuteur : nom, prénom, civilité, ville, préférences… Montrez à vos destinataires que vous les connaissez vraiment.

 

  1. Respecter l’équilibre idéal entre texte et images

Le ratio texte/image parfait d’un emailing est de l’ordre de 60% de texte pour 40% d’images. Cet équilibre est important à respecter pour ne pas se retrouver en SPAM.

 

  1. Utiliser des verbes d’action dans vos boutons

Comme leur nom l’indique, les boutons « d’action » doivent inviter le lecteur à effectuer quelque chose. Utilisez des verbes incitatifs soit à l’infinitif, soit au présent, à la 1ère personne du singulier, soit à l’impératif, à la 2ème personne du pluriel.

 

  1. Placer un 2ème bouton d’action en fin de mail

Dans vos emails marketing graphiques, pensez à doubler votre bouton d’action et à le placer à la fin de votre message, en guise de rappel.

 

  1. Préciser la raison pour laquelle le destinataire reçoit l’email

Dans le footer de votre newsletter ou email marketing, indiquez par une phrase pourquoi le destinataire reçoit votre email (parce qu’il s’est inscrit à votre liste de diffusion par exemple).

 

  1. Relire plusieurs fois et faire relire par ses collègues

Essayez à tout prix de d’éviter les fautes d’orthographe ou de grammaire. Pour cela, demandez autour de vous de relire votre email.

 

Objet et en-tête

L’objet étant la porte d’entrée de votre email, il est important de bien le travailler. L’en-tête de l’email est également capital pour rassurer le lecteur dès le départ et le convaincre de lire la suite. Voici 21 conseils qui vous aideront dans ce sens :

 

  1. Prendre son temps pour trouver le bon objet

Ne rédigez pas votre objet au dernier moment sans vraiment y réfléchir. Prenez votre temps, notez plusieurs idées sur un papier et choisissez celui qui saura donner envie d’ouvrir.

 

  1. Limiter l’objet à environ 50 signes

Un objet trop long risque de ne pas s’afficher dans la boîte de réception des destinataires. Efforcez-vous de faire court, simple et explicite.

 

  1. Choisir un objet original qui sort du lot

C’est l’exercice le plus compliqué. Des emails, vos contacts en reçoivent tous les jours. A vous d’être original et de les convaincre d’ouvrir le vôtre plutôt que celui des autres.

 

  1. Placer les mots importants de l’objet en premier

Il est important de mettre les mots clés de votre objet au tout début, car sur mobile, seul les premiers caractères s’afficheront pour la plupart des destinataires.

 

  1. Personnaliser l’objet

La personnalisation de l’objet est probablement la bonne pratique la plus efficace. Un objet personnalisé avec le nom du destinataire décuplera vos ouvertures.

 

  1. Utiliser des émojis dans l’objet

Les émojis et émoticônes sont de bons moyens pour se démarquer en boîte de réception. Ils attirent l’œil et peuvent s’accorder facilement avec le thème de l’email !

Plus d’infos sur l’utilisation des émojis

 

  1. Interpeller le destinataire avec une question

Poser une question, c’est s’adresser directement au lecteur. Vous pouvez de cette manière retenir l’attention de votre destinataire et lui donner envie d’ouvrir.

 

  1. Utiliser le mot « vidéo » dans l’objet

Le fait de placer le terme « vidéo » dans un objet permet d’augmenter les clics de 7 à 19%. Pensez-y lorsque vous relaierez votre prochaine vidéo !

 

  1. Ne pas écrire en majuscules

Si votre email est entièrement rédigé en majuscules, c’est la porte d’entrée vers… le SPAM. Ce type d’abus alerte les filtres anti-spam des messageries.

 

  1. Limiter le nombre de caractères spéciaux/ponctuation

Comme pour les majuscules, la ponctuation abusive peut envoyer votre email directement en courrier indésirable.

 

  1. Ne pas en faire des tonnes

Pas besoin de surcharger votre objet d’émojis et de superlatifs pour tenter à tout prix d’être visible en boîte de réception. Pas d’abus !

 

  1. Ne pas essayer de « tromper » ses destinataires

Par exemple, en commençant son objet par « RE : » ou par « Suite à votre demande » lors du premier email, on comprend vite la tentative de piéger le lecteur. Votre image pourrait en prendre un coup !

 

  1. Eviter les objets trop flous

Essayer d’être mystérieux et intriguant, pourquoi pas. Mais si le destinataire ne sait pas à quoi s’attendre, il n’ouvrira pas. Faites preuve d’un minimum de clarté !

 

  1. Penser à retirer le mot « Test » de son objet

Lorsque l’on teste sa campagne avant de l’envoyer à tout le monde, il arrive que l’on place « Test » au début de l’objet. N’oubliez surtout pas de le retirer !

 

  1. Ne pas inverser nom de la campagne et objet

Il arrive fréquemment que l’on reçoive des emails avec pour objet « Campagne marketing du XX/YY/ZZ ». Ne faites pas cette erreur !

 

  1. Toujours respecter la promesse de l’objet

Votre objet est l’élément qui motive vos contacts à ouvrir votre email. Ne les décevez pas avec un contenu qui n’a finalement rien à voir.

 

  1. Compléter l’objet grâce au pré-header

Le pré-header est comme un deuxième objet. Systématiquement visible sur mobile, n’oubliez pas de l’exploiter pour optimiser vos ouvertures.

 

  1. Ne pas oublier la copie-web

Si vous l’oubliez, certains destinataires n’arriveront pas à visualiser votre email correctement et vous perdrez une audience.

 

  1. Afficher le logo de votre entreprise

Logo ou nom de votre entreprise doivent figurer en haut de vos emails, comme pour rassurer les destinataires sur le côté officiel de votre message.

 

  1. Ajouter un bouton de contact dans le header

Par réflexe, c’est dans cette zone que vos lecteurs vont chercher un bouton pour vous contacter. Après tout, l’emailing doit être une affaire d’échange !

 

  1. Rappeler le type d’email dès le header

Pour que vos destinataires sachent bien ce qu’ils reçoivent, rappelez le type d’email que vous envoyez. Par exemple : « Newsletter #23 ».

 

Techniques et stratégies

Pour clôturer cette longue liste, voici nos 20 dernières astuces emailing dédiées à l’amélioration de votre stratégie email marketing et aux techniques pour exploiter au maximum la puissance de l’outil :

 

  1. Définir une fréquence d’envoi facile à tenir

Pour habituer vos destinataires à recevoir votre newsletter, trouvez une fréquence d’envoi avec laquelle vous vous sentirez à l’aise et que vous arriverez à respecter.

 

  1. N’envoyer ni trop peu, ni trop d’emails

Si vous surchargez vos contacts de mails, ils vous considéreront comme un spammeur. A l’inverse, ils vous oublieront si vous êtes trop absent. Trouvez le bon équilibre !

 

  1. Eviter le surplus de spam words

Les spam words sont des termes qui alertent les filtres anti-spam. Plus il y en a dans votre email, plus vous avez de chances de tomber en courrier indésirable.

Découvrir la liste des spam words

 

  1. Ajouter des boutons de partage vers les réseaux sociaux

Il est important de lier ses stratégies emailing et social media. Vous pouvez ajouter des liens vers vos réseaux sociaux directement dans votre email pour que vos destinataires partagent vos articles.

 

  1. Ne pas oublier les attributs ALT sur les images

Les attributs ALT remplacent les images non affichées dans certaines boîtes mail par du texte. N’oubliez pas de les ajouter pour que votre message reste lisible en toutes circonstances.

 

  1. Penser à la version texte

La version texte est la version non HTML d’un email. Dans certains cas, il arrive que les boîtes de réception ne lisent pas l’email correctement. La version texte permet d’être lisible dans ces cas-là.

 

  1. Prévisualiser l’email avant l’envoi

Si votre solution emailing le permet, pensez à vérifier l’affichage de votre email dans les différentes boîtes mail pour être sûr que tout est parfait.

 

  1. Tester son email dans plusieurs boîtes de réception

Pensez à vous envoyer à vous-même et à vos collègues votre email pour être sûr qu’il n’y a pas de problème d’affichage, de structure ou de couleurs.

 

  1. Vérifier tous les liens avant d’envoyer

N’oubliez pas de tester tous les liens contenus dans votre message. Si un lien important ne fonctionne pas, votre email n’aura servi à rien.

 

  1. Toujours penser au lien de désinscription

Il est obligatoire et nécessaire pour rester dans la légalité et pouvoir faire le ménage dans vos contacts. Ne l’oubliez sous aucun prétexte !

 

  1. Ne pas cacher le lien de désabonnement

N’essayer pas de leurrer vos destinataires en cachant ce lien. Non seulement votre image en prendrait un coup, mais c’est également une pratique illégale.

 

  1. Choisir une adresse d’expéditeur à laquelle on peut répondre

Bannissez les adresses de réponse du style noreply@…. Le but de l’emailing est de pouvoir échanger. En faisant cela, vous bloquez la communication avec vos destinataires.

 

  1. Répondre aux questions des destinataires

Si vous recevez des questions ou des remarques suite à une newsletter, pensez à y répondre. Il n’y a rien de pire que d’être ignoré !

 

  1. Utiliser un nom d’expéditeur rassurant

Dans la plupart des solutions emailing, vous pouvez choisir le nom de l’expéditeur qui s’affichera en boîte de réception. Utilisez un nom rassurant comme un prénom par exemple !

 

  1. Utiliser un nom de domaine personnalisé

Un nom de domaine personnalisé permet de rassurer les filtres anti-spam et les destinataires qui vous considèrent comme authentifié et officiel.

 

  1. Effectuer des split-tests

Les split-tests ou A/B tests sont un excellent moyen de tester deux versions d’un objet, deux contenus différents, etc., afin de savoir ce qui fonctionne le mieux.

 

  1. Penser au multicanal en couplant Emailing et SMS

Le SMS est un très bon complément à l’email. Il permet d’envoyer des notifications liées au compte du client qui ne nécessitent pas forcément un email, mais peuvent également être utilisée en marketing ou pour réaliser des sondages dynamiques.

Plus d’infos sur la complémentarité Email/SMS

 

  1. Utiliser une solution emailing professionnelle

Surtout, n’envoyez pas de campagne marketing avec Outlook, Gmail ou autre. Utilisez une solution dédiée à l’emailing de masse et pourvue de toutes les fonctionnalités nécessaires à la mise en place de campagnes d’emailing efficaces.

 

  1. Suivre ses statistiques au fil du temps

Vous devez prendre en compte l’évolution de vos performances en matière de taux d’ouvertures, de clics, de réactivité, etc., afin de pouvoir vous améliorer et comprendre où vous vous êtes trompé.

 

  1. Travailler ses landing pages pour optimiser la conversion

Lorsque vos destinataires cliqueront sur vos liens, vous devez vous assurer qu’ils arriveront sur la bonne page, et que celle-ci est optimisée pour les convertir. Travaillez-les bien, ou vous gâcherez votre travail en amont !

 

  1. Tracker ses liens avec Google Analytics

Si vous possédez un compte Google Analytics, pensez à suivre les clics sur vos liens pour savoir combien de visites vos campagnes vous rapportent et si elles sont rentables.

Vous pouvez lier votre compte Google Analytics très facilement avec Sarbacane grâce à son extension gratuite.

 

Cette (longue) liste s’achève ici ! Si vous appliquez ces 101 conseils correctement, vous pouvez être sûr que vos campagnes d’emailing seront optimisées au maximum pour être efficaces, utiles et rentables.

Vous estimez qu’il manque quelques astuces ? N’hésitez pas à nous les donner en commentaire !