En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici.

×

Blog Sarbacane

Retrouvez sur le blog les bonnes pratiques de l’emailing, actualités de nos produits et du marché de l’email marketing

Blog Sarbacane

email marketing Posts

Découverte Sarbacane : l’Editeur de Formulaires

Découverte Sarbacane : l’Editeur de Formulaires

Dans cette première section découverte de Sarbacane, nous nous attarderons sur un outil puissant et pourtant assez méconnu de nos utilisateurs : l’éditeur de formulaire.

 

A quoi ça sert ?

L’éditeur de formulaires permet comme son nom l’indique de créer des formulaires d’inscription directement liés à vos listes de contacts dans Sarbacane.

L’idée est donc de permettre aux visiteurs de votre site de s’inscrire à votre newsletter. L’avantage est que vous pouvez demander les informations de votre choix à vos futurs inscrits : nom, prénom, email, âge, ville, etc…

Les formulaires créés avec Sarbacane sont automatiquement adaptés à une lecture sur mobile.

 

Comment l’activer ?

L’éditeur de formulaires est une extension gratuite de Sarbacane. Pour l’activer, rendez-vous dans l’onglet « Extensions » de Sarbacane et activez-la.

Allez ensuite dans l’onglet « Listes de Contacts » et cliquez sur le bouton « Gérer les formulaires » à côté de la liste que vous souhaitez alimenter.

fenetre listes OK

Vous pouvez également créer une nouvelle liste d’inscription vierge et lui attribuer votre formulaire.

En éditant une liste de contacts, vous retrouverez également le bouton « Gérer les formulaires », en haut de la fenêtre.

gerer formulaires OK

Comment ça marche ?

L’éditeur de formulaires fonctionne sur la même base que l’EmailBuilder de Sarbacane : par simple cliquer/glisser, vous créez pas-à-pas votre formulaire et le personnalisez selon vos envies.

Faisons un tour d’horizon des possibilités de l’éditeur de formulaires. Commençons par créer une liste fictive.

liste de contacts

Une fois dans cette liste, cliquez sur le bouton « Gérer les formulaires » en haut de la fenêtre comme montré précédemment.

Faites « Ajouter un formulaire » et donnez-lui le nom de votre choix, puis validez.

nouveau formulaire

Vous arrivez alors sur la page de création. Comme dans l’EmailBuilder, avec à gauche les différentes rubriques permettant de personnaliser votre formulaire, et à droite l’aperçu de votre travail.

écran 1

Modules

Dans la section « Modules » à gauche, vous pouvez ajouter des blocs de contenu pour composer votre formulaire. Cliquez sur un bloc et faites-le simplement glisser vers l’aperçu pour l’ajouter.

Vous pouvez ajouter des images en pleine largeur, des textes en colonnes,  des blocs d’image + texte… Personnalisez votre formulaire à votre guise.

modules

Propriétés du formulaire

La section « Propriétés du formulaire » vous permet de modifier les paramètres d’alignement, de largeur du formulaire, les bordures, interlignages, etc… Toute la structure du formulaire est modifiable selon vos envies.

propriétés

Thèmes et couleurs

La section « Thèmes et couleurs » vous sert à personnaliser les couleurs de l’ensemble du formulaire. Choisissez vos couleurs d’arrière-plan, celle des conteneurs, des bordures, des liens, etc…

Des thèmes prédéfinis sont disponibles pour personnaliser l’ensemble de votre formulaire.

themes et couleurs

Champs & Actions

Ce dernier onglet vous permet de créer réellement votre formulaire de contact et de choisir les informations que vous souhaitez récupérer sur vos visiteurs.

champs et actions

– Date d’enregistrement

La première option « Date d’enregistrement » vous permet en d’ajouter la date à laquelle vos visiteurs ont entré leurs coordonnées dans votre formulaire. Vous pouvez choisir la colonne dans laquelle vous souhaitez que cette date s’inscrive ou créer une nouvelle colonne dans votre liste de contacts.

 

– Correspondance

Vous avez la possibilité ici de lier les différents champs de votre formulaire aux colonnes de votre choix dans votre base de destinataires.

 

– Ajouter un champ

C’est ici que vous ajouterez les champs de votre formulaire. Il en existe 6 types différents :

  • La liste déroulante
  • La case à cocher (choix multiples)
  • Le bouton radio (choix unique)
  • La saisie simple (champs de saisie unique)
  • La saisie multiligne (plusieurs lignes de textes possibles)
  • Le champ invisible (une information sera ajoutée dans une colonne de votre choix

Chaque champ est donc lié à une colonne dans votre base de destinataires

 

– Bouton de validation

Choisissez le texte à afficher dans le bouton de validation et sa position dans le formulaire, ajoutez un bouton « Annuler » si vous le souhaitez, ainsi que la page qui s’affichera une fois le formulaire validé.

Voici un exemple de formulaire que vous pouvez réaliser grâce à Sarbacane.

formulaire d'inscription newsletter

Une fois votre formulaire préparé, vous pouvez obtenir un aperçu dans votre navigateur en cliquant sur « Aperçu ».

Attention, vous ne pouvez pas utiliser cet aperçu sur votre site web, il s’agit d’un document local enregistré sur votre ordinateur, en aucun cas vous ne pouvez le publier en ligne.

Pour obtenir une version en ligne de votre formulaire, cliquez sur « Publier ». Vous obtiendrai un lien vers votre formulaire d’inscription hébergé.

Il vous suffit alors de rediriger vos visiteurs sur ce lien lorsqu’ils souhaitent s’inscrire, et toutes les informations qu’ils y entreront seront ajoutées directement dans la liste de contact liée au formulaire.

 

Nos conseils

Un formulaire d’inscription est un excellent moyen pour récupérer des contacts facilement. Mais pour cela, vous devez respecter certaines règles.

 

  • La promesse

Pour inciter vos visiteurs à remplir votre formulaire, vous devez leur promettre que leur inscription en vaut la peine. Offrez-leur un livre blanc, une réduction ou autre cadeau en échange de leur inscription et prouvez-leur que votre newsletter leur sera utile.

 

  • Ne demandez pas trop d’informations

Votre formulaire doit être assez rapide à remplir pour le visiteur pour ne pas lui faire perdre de temps. Ne demandez que les informations qui vous seront vraiment utiles pour cibler vos campagnes et mieux connaître vos destinataires.

 

  • Indiquez la périodicité

Vos visiteurs doivent savoir à quoi s’attendre. Soyez précis sur la régularité de vos envois et rassurez-les sur le fait qu’ils ne seront pas spammés et qu’ils pourront se désabonner quand ils le souhaitent.

Pour plus de détails sur l’utilisation de l’éditeur de formulaire dans Sarbacane, cliquez-ici.

Et cela n’est pas déjà fait, n’hésitez pas à télécharger Sarbacane gratuitement ici !

E-commerçants : multipliez vos ventes grâce au Trigger Marketing

E-commerçants : multipliez vos ventes grâce au Trigger Marketing

Si on vous disait qu’il existe un moyen de booster votre chiffre d’affaires de manière totalement automatisée, vous y croiriez ? 

Le Trigger Marketing (ou Marketing Automation) est sans conteste la solution marketing montante de 2016 pour les e-commerçants.

Et pour cause ! Elle permet de générer des ventes, de gagner des clients, de fidéliser, de gagner du temps…

Comment ça marche ? Est-ce si miraculeux ? Pour ceux qui ne connaissent pas, voici une présentation du Trigger Marketing.

 

Le trigger marketing, c’est quoi ?

En quelques mots, c’est une technique marketing permettant de déclencher une action (envoi de mail/sms…) en fonction d’un comportement de la part d’un individu ou en fonction d’un événement.

Ce principe simplissime permet d’automatiser des processus marketing parfois compliqués à mettre en place et chronophages.

On peut par exemple déclencher un email automatique pour souhaiter son anniversaire à un client, pour relancer un client inactif, pour souhaiter la bienvenue à un nouveau…

Les possibilités sont nombreuses.

Beaucoup sont alors persuadés que mettre en place un mécanisme d’automatisation est quelque chose de complexe.

Peu d’e-commerçants et de PME/TPE franchissent alors le pas, pensant que ces solutions sont réservées aux grands comptes.

Si la plupart des solutions proposées sur le marché sont de véritables usines, il en existe certaines parfaitement adaptées au e-commerce et aux petites structures.

C’est le cas de Geer.io.

 

Geer.io : le marketing automation pour les e-commerçants

Geer.io est une startup incubée par le groupe Sarbacane Software.

Son principe repose sur un principe simple : mettre l’automatisation marketing à disposition de tous.

Il s’agit de la solution de trigger marketing la plus simple à l’heure actuelle. Il suffit de connecter l’application à sa boutique e-commerce, et de choisir ses scénarios d’automatisation.

Geer.io propose 6 scénarios prêts à l’emploi :

 La relance de paniers abandonnés
 Le welcome pack (email de bienvenue)
 Les anniversaires clients
 La fidélisation de nouveaux clients
 La relance de clients inactifs
 La demande d’avis clients

Ces scénarios sont entièrement personnalisables et adaptables à votre guise.

Une fois vos scénarios configurés, Geer.io fait le travail pour vous. Vous pouvez d’ailleurs suivre les statistiques de vos envois depuis le tableau de bord de l’application, afin de calculer votre rentabilité.

C’est simple, rapide, et rentable.

 

Des webinars pour tout comprendre

Pour vous présenter en détails le fonctionnement de Geer.io et les bonnes pratiques en marketing automation, vous pouvez assister gratuitement aux prochains Webinars qui porteront sur :

♦  La relance de paniers abandonnés : le 17/03/2016
Découvrez 5 astuces pour transformer en commande jusqu’à 15% de vos paniers abandonnés.

♦  5 exemples de campagnes qui marchent à tous les coups : le 06/04/2016
5 types de campagnes automatisées dont vous pouvez vous inspirer pour lancer votre stratégie de Trigger Marketing.

 

alain

Ces Webinars sont entièrement gratuits et seront dispensés par Alain, CEO de Geer.io et expert du domaine de l’e-commerce et de
l’automatisation marketing.

Ils sont adressés à tout e-commerçant souhaitant se lancer dans l’aventure du trigger marketing. Pas besoin de connaissances techniques, il vous suffit d’écouter, et de regarder.

 


 

N’hésitez pas à découvrir Geer.io et ses fonctionnalités par vous-même sur www.geer.io, et commencez à créer des campagnes marketing efficaces 100% automatisées.

[Interview] Comment les Experts emailing peuvent vous aider à développer votre business – avec Juliette, consultante

[Interview] Comment les Experts emailing peuvent vous aider à développer votre business – avec Juliette, consultante

Bonjour à tous, bienvenue dans cette troisième interview Sarbacane, une section dans laquelle je passe la parole à mes collègues et recueille leurs conseils et avis sur des sujets liés de près ou de loin à l’email marketing.

Cette semaine, je suis allé retrouver Juliette, consultante Sarbacane Expert. Juliette m’informe des problématiques récurrentes rencontrées en emailing et m’explique comment elle en vient à trouver des solutions pour ses clients. Un travail de longue haleine…

 

Salut Juliette, peux-tu me présenter rapidement ce qu’est l’offre Sarbacane Expert ?

Bonjour Romain ! Alors, c’est tout simplement un Expert dédié qui vous accompagne tous les mois dans votre stratégie emailing. Nous analysons les campagnes de nos clients, les statistiques, la stratégie, etc. et on les conseille sur les meilleures pratiques à suivre de manière totalement personnalisée. Véritable interlocuteur privilégié, l’Expert aborde différents thèmes de consulting pour améliorer les performances tout en s’inscrivant dans la stratégie marketing globale de l’entreprise.

 

Pourquoi l’intervention de consultants en emailing est-elle nécessaire alors que le web regorge de conseils et de blogs ?

C’est une très bonne question. Effectivement, nous trouvons tous types de conseils et d’astuces sympas sur internet. Par contre, pour celui qui souhaite aller plus loin et réellement optimiser et rentabiliser ses campagnes emailings, il n’existe pas de blog ou de site web à l’heure actuelle qui permette d’analyser les campagnes et la stratégie de l’expéditeur selon son activité etc., de manière personnalisée et donc pertinente.

 

Qui sont les clients qui souscrivent à l’offre Sarbacane Expert ?

Nous n’avons pas de profil type qui se dessine en particulier. Nous avons tout aussi bien des petites structures qui envoient des campagnes à des centaines de contacts que des groupes qui ciblent des centaines de milliers de destinataires. Les secteurs publics et privés sont également bien répartis.

 

Quelles-sont les problématiques les plus souvent rencontrées par tes clients ?

Nos clients recherchent principalement une amélioration visuelle et graphique de leurs campagnes. Il y a également des demandes liées à la délivrabilité des campagnes emailings afin de mieux passer les filtres antispam et d’autres plutôt basées sur la recherche de bonnes pratiques et de repères statistiques permettant de mieux interpréter l’impact des campagnes.

 

Comment procédez-vous, en tant que consultants Sarbacane Expert, pour analyser et comprendre la problématique de vos clients ?

Nous commençons par échanger avec nos clients dans le cadre d’un brief afin de mieux comprendre leurs besoins et leurs habitudes en termes d’emailing. Le but est de vraiment pouvoir orienter les recommandations de manière personnalisée et adaptée aux pratiques réelles de la structure.

Nous passons ensuite à la phase d’analyse où nous étudions les statistiques des campagnes passées (s’il y en a), les paramétrages, la base de données, le contenu et la stratégie. Une fois ce travail réalisé en interne, nous communiquons les résultats de cette analyse au client en lui apportant l’ensemble des recommandations détectées par les experts à travers des modules de consulting tous les mois.

Les bilans trimestriels permettent de pouvoir aller plus loin en analysant par exemple la concurrence à travers un benchmarking, le top/flop des campagnes envoyées, la pression marketing, etc.

 

Penses-tu que l’emailing est un domaine trop souvent pris « à la légère » par les marketeurs aujourd’hui ?

Justement, avec le contenu que l’on peut trouver très facilement sur internet, il y a une prise en considération du domaine de l’emailing beaucoup plus importante qu’il y a quelques années. Mais effectivement, cette prise en compte n’est peut-être pas assez sérieuse étant données les pratiques que l’on observe.

On ne prend pas assez conscience, en règle générale, que tout ce que l’on entreprend en emailing a un impact sur les envois futurs – par exemple : réputation du domaine d’envoi, notion d’engagement des destinataires pris en compte dans les filtres antispam, etc…

 

Quelles sont les pratiques « basiques » les plus souvent ignorées par les marketeurs ?

Alors je dirais déjà tout simplement : la segmentation des actifs/inactifs présents dans leur base de données. Celle-ci a un impact direct sur la rentabilité et les performances des campagnes.

La présence d’un pré-header, le positionnement des call-to-action et la signature sont également des éléments souvent négligés par les marketeurs.

 

A ton avis, pourquoi ?

Le canal de l’e-mailing reste assez récent comparé à d’autres méthodes de communication plus empiriques comme l’affichage, la publicité papier, etc…

C’est donc un domaine que l’on connait souvent moins bien. Il faut vraiment se spécialiser dans ce domaine pour en connaitre tous les tenants et aboutissants.

 

Un conseil d’experte pour nos lecteurs ?

N’hésitez pas à faire appel à des spécialistes pour redonner un élan durable à vos communications emailing. Vos campagnes peuvent vous apporter certainement beaucoup plus que ce que vous espérez aujourd’hui mais vous ne le savez pas encore… 😉

 

Merci beaucoup Juliette ! Le mot de la fin ?

Et bien merci beaucoup à toi pour cet échange Romain. Et quel que soit le client ou ses connaissances en e-mail marketing, nous pouvons l’accompagner, bonne humeur incluse !

 

signature juliette 2

 

[Infographie] Les « SpamWords » : ces termes à éviter dans vos emails

[Infographie] Les « SpamWords » : ces termes à éviter dans vos emails

Avant de commencer, dire qu’il existe une liste de mots interdits envoyant vos emails directement en SPAM est faux.

En effet, certains termes sont plutôt à éviter et à ne pas combiner dans un seul et même message sous peine de faire grimper son spamscore et alerter les filtres anti-spam.

D’autre part, votre délivrabilité dépend de très nombreux facteurs, et le contenu de vos emails n’en est qu’une partie.

Eviter ces spamwords ne garantit pas l’arrivée de votre email en boîte de réception, et, à l’inverse, le fait d’en utiliser un ne vous condamne pas au spam.

La question de la délivrabilité de vos emails est épineuse, et il n’existe aucune solution miracle pour éviter la case SPAM à 100%.

Si vous souhaitez tout savoir sur la délivrabilité, je vous invite à lire cette passionnante interview de Fayçal, responsable délivrabilité chez Sarbacane.

 

Pourquoi lister les spamwords ?

Vous me direz « si éviter les spamwords ne garantit pas ma délivrabilité, pourquoi les lister ? ». Ne pas utiliser ces mots vous évitera de faire grimper votre spamscore.

C’est une astuce parmi d’autres qui vous permettra d’optimiser votre délivrabilité.

Les spamwords n’ont pas tous le même impact sur vos envois. Certains feront largement monter votre cote de spammeur tandis que d’autres auront une influence moins forte.

Il est cependant impossible de faire un classement par degré d’influence : les règles des FAI et des filtres anti-spam changent régulièrement et l’impact de ces termes est donc très changeant.

 

Notre infographie

Quoi qu’il en soit, nous vous avons concocté une infographie pour vous guider à travers le vaste monde des spamwords. Vous trouverez à la fin de cet article un tableau récapitulatif regroupant de nombreux termes à éviter, rangés par catégories !

Infographie spam words sarbacane

Les 11 statistiques à surveiller en email marketing et leur intérêt pour votre stratégie

Les 11 statistiques à surveiller en email marketing et leur intérêt pour votre stratégie

Mettre en place une stratégie email marketing, ce n’est pas juste créer des emails et les faire partir. Toute la phase d’analyse qui s’en suit est capitale pour comprendre tous les enjeux de l’emailing.

Voici une liste des statistiques indispensables pour votre business et l’intérêt qu’elles peuvent apporter à votre stratégie.

 

1. Taux d’ouverture
2. Taux de clics
3. Taux de désabonnement
4. Taux de NPAI
5. Taux de réactivité
6. Taux de délivrabilité
7. Clics par lien
8. Comportements par destinataire
9. Temps de lecture moyen
10. Types d’OS/Messageries
11. Types de supports

 

LES CLASSIQUES

 

  • Le taux d’ouverture

Le taux d’ouverture correspond comme son nom l’indique au rapport entre le nombre d’emails ouverts par vos destinataires et le nombre d’emails envoyés.

Il existe un taux unique et un taux cumulé. Le taux d’ouverture unique ne prend en compte qu’une ouverture par destinataire, tandis que le taux cumulé additionne les multiples ouvertures qui peuvent être effectuées par l’ensemble de vos contacts.

Un bon taux d’ouverture ? Aux alentours de 20% et plus en taux unique, mais cela varie en fonction du domaine d’activité des destinataires et de la masse d’envoi.

Pourquoi c’est important : Ce taux vous donne notamment une estimation de la qualité de votre objet et de l’efficacité de votre ciblage. Il ne reflète en rien la qualité de votre rédaction ni la pertinence de votre offre ou des articles que vous partagez.

Pour améliorer votre taux d’ouverture, travaillez votre objet, personnalisez l’en-tête de vos emails et affinez au mieux votre ciblage.

Attention, le taux d’ouverture ne peut être comptabilisé qu’à partir du moment où le destinataire affiche les images de ses emails.

 

  • Le taux de clics

Le taux de clics correspond au rapport entre le nombre de clics effectués sur des liens contenus dans votre email et le nombre d’emails envoyés.

Il se calcule en taux unique ou cumulé. Le taux de clics unique représente le nombre de personnes ayant cliqué dans votre email (les cliqueurs), et le taux cumulé indique le nombre total de clics effectués par vos destinataires, tous liens confondus.

Un bon taux de clics ? Aux alentours de 3% et plus en taux unique. Là encore, le secteur d’activité y est pour beaucoup.

Pourquoi c’est important : Le taux de clics vous donnera une idée de la pertinence ou non de vos call-to-action (boutons d’action). Ce sont eux qui sont censés attirer les clics, et leur placement, leur couleur et le texte présent dans le bouton sont autant d’éléments pouvant influencer le nombre de clics.

Améliorez votre taux de clics en optimisant vos CTA et leur placement, mais aussi en partageant du contenu adapté à votre cible : pas trop promotionnel, intéressant pour le lecteur et lui procurant un avantage.

 

  • Le taux de désabonnement

Le taux désabonnement correspond évidemment au rapport en le nombre de destinataires ayant cliqué sur votre lien de désabonnement et le nombre total d’emails envoyés.

Un « bon » taux de désabonnement ? Autour de 0,2%, il doit dans tous les cas rester au-dessous de la barre des 0,7% et bien entendu, plus ce chiffre est petit, mieux c’est.

Pourquoi c’est important : Votre taux de désabonnement mettra en lumière ou non votre capacité à intéresser vos lecteurs mais variera également en fonction de la qualité de votre base.

Un mauvais objet, un expéditeur non identifiable, un ciblage raté ou un envoi sur une base non opt-in accentueront ce chiffre. Soyez « clean » et respectez vos destinataires !

 

  • Le taux de NPAI

Il correspond au rapport entre le nombre d’emails non remis suite à votre envoi (bounces) et le nombre total d’emails envoyés.

Un bon taux de NPAI ? En-dessous des 5% absolument.

Pourquoi c’est important : Si ce taux dépasse les 5%, cela signifie que votre base de destinataires n’est pas propre et que vous devez faire un effort pour l’assainir au maximum.

Il est important de constamment « nettoyer » sa base de données. Des outils tels que Sarbacane permettent d’anticiper les bounces avant l’envoi d’une campagne pour éviter que ce taux n’augmente trop.

 

  • Le taux de réactivité

C’est le rapport entre le nombre de clics dans votre email et le nombre total d’ouvertures de votre emailing.

Un bon taux de réactivité ? Autour de 20%.

Pourquoi c’est important : Le taux de réactivité vous permet de jauger l’efficacité du couple objet/message de votre email. Plus il est élevé, plus cela montre l’intérêt de vos lecteurs pour l’ensemble de votre email. Il démontre également votre qualité rédactionnelle et votre capacité à placer vos boutons d’actions.

Grosso modo, le taux de réactivité est une variable qui évalue la qualité globale de votre emailing, à condition que vos taux de clics et d’ouverture soient corrects.

 

  • Le taux de délivrabilité – ATTENTION

Oui attention. Il y a souvent des confusions sur le sens véritable du terme « délivrabilité ».

Il est souvent confondu avec la notion d’aboutissement qui définit le en pourcentage le taux d’emails acceptés par les messageries des destinataires d’un email. Cet aboutissement se calcule en retirant les erreurs de réception (bouces) au nombre total d’emails envoyés et est aisément calculable.

Mais le taux de délivrabilité, c’est le taux d’emails arrivés en boîte de réception par rapport au nombre d’emails envoyés.

Il n’existe AUCUN moyen fiable pour calculer avec précision ce taux. Si l’on peut connaître l’aboutissement d’un email, il est très compliqué de savoir si celui-ci est arrivé en boîte de réception et non en indésirable.

L’amélioration du taux de délivrabilité est donc compliquée à mettre en place. Je vous invite à lire cette interview très complète de Fayçal, notre expert délivrabilité pour tout savoir.

LES DÉTAILLÉES

 

  • Les liens les plus cliqués

Avec une solution emailing performante, vous pouvez savoir avec précision quels liens ont été les plus cliqués après chaque campagne.

Et pour chaque lien, vous pouvez obtenir le nombre et le taux de clics unique ou cumulé. Le taux de clics unique sur un lien compte le nombre de personnes ayant cliqué au moins une fois dessus quand le taux cumulé vous présente avec détail le nombre de clics total.

Le taux de clics sur vos liens se calcule en faisant le rapport entre le nombre de clics effectués sur un lien et le nombre de clics total.

Pourquoi c’est important : Il vous donne une estimation de la pertinence de la position de chaque lien dans votre message et vous permet de juger du trafic qui a pu se faire sur votre site web suite à votre envoi.

Sarbacane vous permet en plus de tracker vos liens avec votre compte Google Analytics. Ainsi, vous pouvez obtenir des chiffres concrets sur l’impact de vos campagnes emailing sur votre trafic web.

 

  • Les comportements par destinataire 

Toujours à l’aide d’une bonne solution emailing, il est possible d’obtenir pour chaque destinataire son comportement précis vis-à-vis de votre email. Combien de fois il l’a ouvert, les liens qu’il a cliqué et combien de fois, s’il s’est désinscrit ou pas…

Sur un laps de temps suffisamment large, vous pouvez obtenir des statistiques très intéressantes sur votre base de destinataires et en extraire les plus fidèles : ceux qui ouvrent le plus et cliquent le plus.

Pourquoi c’est important : Vous savez qui sont les destinataires les plus intéressés par votre activité. Peut-être devriez-vous leur faire une offre spéciale pour les remercier de leur fidélité ?

A contrario, vous pouvez également savoir qui sont vos destinataires les moins actifs. C’est un bon moyen pour faire le tri dans votre base et l’assainir au maximum.

 

  • Le temps de lecture moyen

C’est une donnée rare et précieuse que seul Sarbacane Desktop est aujourd’hui capable de calculer. Elle est calculée en fonction du temps que passe chaque destinataire sur votre email une fois ouvert.

Les temps de lecture moyens sont répartis en 3 catégories :

  • De 0 à 2 secondes : vos destinataires ne sont pas intéressés par votre email
  • De 3 à 10 secondes : vos destinataires ont lu rapidement votre email
  • Plus de 10 secondes : vos destinataires ont lu votre email avec intérêt

Pourquoi c’est important : cette donnée vous donne une estimation encore plus précise de l’intérêt porté par vos destinataires à l’égard de votre email. Si les ouvertures sont nombreuses, cela ne signifie pas pour autant que l’email a été lu.

Améliorez votre ciblage et proposez du contenu encore plus qualitatif pour vos lecteurs afin d’augmenter le temps de lecture.

 

  • Types d’OS et types de messageries utilisés

Votre solution emailing doit vous proposer ces données.

Elles vous permettent de savoir comment vos destinataires lisent vos emails : sur iOS ? Sur Windows ? Sur Android ?

Vous pouvez aussi connaître les messageries préférées de votre base : sont-ils plutôt Outlook ? Orange ? Laposte ?

Pourquoi c’est important : avec de telles données, vous serez en mesure d’adapter les structures de vos emails en fonction des capacités des boîtes de réception de vos destinataires. Les emails ne s’affichent pas de la même façon sur toutes les boîtes ni sur tous les OS.

Vous comprendrez ainsi l’importance de réaliser des emails adaptés à tous. L’affichage des images ou des GIFs doit également être pris en considération : n’oubliez pas vos attributs ALT et respectez un ratio texte/image équilibré !

 

  • Les supports utilisés

Vos destinataires sont-ils plutôt mobile ou « ordinateur » ? Cette donnée vous permet de savoir si vos destinataires sont de gros utilisateurs de mobile ou pas.

Pourquoi c’est important : vous comprendrez mieux vos destinataires et leurs profils. Si 50% d’entre eux lisent vos emails via un mobile, vous avez tout intérêt à optimiser au maximum la fluidité de la navigation non seulement dans votre email, mais également sur votre site web !

 

Toutes ces statistiques sont récupérables avec une solution emailing puissante comme Sarbacane. Elles vous permettent de réaliser de nombreux ciblages pour vos futurs envois mais également d’améliorer en continu votre stratégie emailing et plus globalement, votre stratégie web.

Fouillez, cherchez et découvrez sans cesse des données toujours plus intéressantes pour mieux comprendre vos destinataires et leur proposer ainsi du contenu encore plus pertinent !

Go Top

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici.

×