En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici.

×

Blog Sarbacane

Retrouvez sur le blog les bonnes pratiques de l’emailing, actualités de nos produits et du marché de l’email marketing

Blog Sarbacane

objet Posts

L’essentiel : l’objet de votre message

Souvent négligé, l’objet est l’un des premiers éléments visibles d’une campagne emailing avec la date et le nom de l’expéditeur. Quand votre emailing arrive chez vos destinataires, vous avez moins d’une seconde pour convaincre. Pour attirer l’attention et donner envie au destinataire, il faut savoir innover et proposer de nouvelles approches et accroches.

Astuce : Optimisez votre preheader

Le preheader est le premier espace visible de votre emailing, il est souvent composé d’un lien vers la page miroir (copie web de l’emailing) ou une image. Cependant, la boîte de réception Gmail et l’application mail d’iOS affichent dans la liste des messages reçus le début du message, juste après l’objet. Comment adapter son emailing à cet affichage ?

Les bonnes pratiques du mail événementiel

Avec les fêtes qui approchent à grand pas, vous êtes nombreux à envoyer des e-mails événementiels. Mais n’oubliez pas pour autant les règles de délivrabilité. Rappels :

10 bonnes pratiques incontournables pour réussir votre marketing par mail

Dans cet article, nous allons passer en revue 10 bonnes pratiques que vous pouvez utiliser facilement pour votre email marketing. Nul doute qu’en appliquant ces quelques conseils, vous améliorerez vos performances sur ce canal pour obtenir plus de retours de vos clients et prospects.

1. Exploitez rapidement les adresses mails
Trop souvent, les annonceurs collectent des emails mais attendent d’avoir une base de données plus importante pour envoyer des emailings. C’est une erreur ! Il faut vite exploiter l’adresse email qu’on vous transmet car si vous attendez trop, les internautes risquent de ne plus se souvenir de vous et de se désinscrire…L’idéal est de leur envoyer un message automatique à l’inscription pour leur souhaiter la bienvenue.

2. Définissez un planning d’envois
Prévoir ses envois permet de définir une fréquence et d’avoir une vision d’ensemble des sollicitations sur une période donnée. Soyez régulier.

3. Choisissez l’objet
Quand votre emailing arrive chez vos destinataires, vous avez moins d’une seconde pour convaincre. C’est pendant cette petite seconde que la décision d’ouvrir ou de supprimer va être prise. Dans votre objet, vous devez susciter l’intérêt tout en étant honnête pour ne pas décevoir. Soyez concis et précis.

4. Le lien de désinscription
En deux ou trois clics, l’internaute doit pouvoir supprimer son adresse de votre liste. Pour cela, il doit être bien visible dans l’emailing. Si vous le pouvez, profitez-en pour demander pourquoi il se désabonne (liste à choix multiples) et proposez de réduire la fréquence d’envoi.

5. Soyez convaincant et efficace dans vos messages
Commencez votre emailing par une accroche, reprenant éventuellement des éléments de l’objet. N’oubliez pas que vous avez peu de temps pour convaincre. Mettez clairement en avant les bénéfices apportés par le produit ou la prestation. Traduisez vos arguments de vente en avantages directs pour le client.

6. Appelez à l’action
N’attendez pas les dernières lignes de votre emailing pour insérer un appel à l’action. Ne partez pas du principe que vos destinataires cliqueront tout simplement là où il y a des liens. Incitez-les à cliquer ! Mettez les liens en début de message et appelez à l’action avec des mots tels que “cliquez ici” ou encore “commander maintenant”.

7. Testez encore et encore !
Tester plusieurs objets est simple et peut donner de la valeur ajoutée. Les objets qui fonctionnent sont soit très attrayants (promotionnels ou attrait pour le contenu), soit très teasers…Mais surtout, ce qui fonctionne le mieux, c’est la personnalisation dans l’objet ! Consulter l’article « Comment savoir si mon e-mailing est efficace ? ».

8. Utilisez les relances
Si votre marketing par email consiste uniquement à vendre (et pas à informer), n’hésitez pas à relancer vos prospects et clients sur des offres identiques mais en utilisant des variantes dans vos communications. L’idéal est de relancer en communiquant sur les délais ou en ajoutant des avantages : une offre qui expire bientôt, une réduction supplémentaire, etc.

9. La personnalisation
La personnalisation est très simple à mettre en oeuvre en email marketing. La base de la personnalisation est de s’adresser à ses destinataires avec leur nom et/ou leur prénom.
Chaque destinataire se sentira davantage considéré et aura moins l’impression de recevoir un emailing envoyé en masse.

10. Le routeur professionnel
Utiliser les services d’un routeur professionnel tel que Sarbacane qui dispose de structures adaptées à l’envoi d’emails en nombre mais aussi de relations avec les principaux fournisseurs de messageries. Ce professionnel est un allié et vous assure d’être bien accompagné dans le déroulement de vos campagnes.

Résultat du sondage – Quel est l’élément auquel vous portez le plus d’attention ?

Avant d’envoyer un e-mailing, il faut dans un premier temps penser à son message principal, sa mise en forme, les destinataires… Des étapes obligatoires pour réussir la diffusion de votre message. Quel est l’élément de votre e-mailing auquel vous portez le plus d’attention ?

Suite au sondage sur le blog, vous êtes :
–  41% à apporter le plus d’attention au contenu
–  32% au design
–  16% à l’objet
–  11% aux destinataires

Tout est important dans une campagne. Cependant, malgré leurs faibles résultats, les éléments les plus importants dans un e-mailing sont l’objet et les destinataires.

 

L’objet
Les deux premiers éléments visibles par le destinataire avant de l’ouvrir sont : le nom de l’expéditeur et l’objet. Ce dernier doit inciter le destinataire à ouvrir l’emailing ou non. Si celui-ci ne l’ouvre pas, il n’accèdera ni au contenu ni à la mise en page.

Vous avez 1 seconde pour convaincre, utilisez donc un objet :
–  Concis : votre objet ne doit pas dépasser les 35 caractères pour être lisible en totalité dans toutes les messageries
–  Pertinent : l’objet doit intéresser le destinataire, évitez donc les expressions trop commerciales
–  Personnalisé : il attirera l’attention du destinataire
–  Représentant le contenu : ne trompez pas le destinataire avec un objet qui ne correspond pas au contenu du mail, il risquerait de ne plus ouvrir les prochains messages

Pour aller plus loin, relisez l’article : Boostez vos taux d’ouverture en améliorant les objets de vos e-mailings !

 

Les destinataires
Qu’il soit informatif ou commercial, il ne visera pas la même cible. Ciblez vos destinataires suivant le contenu du message par l’âge, le lieu de vie, les activités, l’ancienneté… Il ne faut pas hésiter à utiliser toutes les informations que vous avez à disposition sur vos clients.

Envoyer un e-mailing, c’est bien. L’envoyer aux bonnes personnes, c’est mieux.

 

L’expéditeur

En même lieu que l’objet, l’expéditeur est l’un des premiers éléments visibles par le destinataire, il joue un rôle aussi important que l’objet. Optez donc pour une dénomination reconnaissante telle que le nom de votre entreprise ou le prénom et/ou le nom d’un collaborateur. Proscrivez les adresse noreply@, ou encore commercial@.
Il existe plusieurs astuces pour attirer l’attention : « Nom de l’entreprise » pour « nom du destinataire » ou encore « prénom d’un collaborateur » de « Nom de l’entreprise ».
Faut-il être personnel ou impersonnel dans le champ expéditeur ?

 

Pensez aux premiers éléments visibles par le destinataire avant d’ouvrir votre message et lire le contenu !

Go Top

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici.

×