Blog Sarbacane

Le blog de l'actualité marketing : retrouvez conseils, bonnes pratiques et nouveautés pour maîtriser votre communication multi-canale.

Blog Sarbacane

Adresses no-reply en expéditeur de vos emails : oui ou non ?

Adresses no-reply en expéditeur de vos emails : oui ou non ?

Recevez les bonnes pratiques pour optimiser vos campagnes emailing

La première impression est toujours la plus importante et c’est valable aussi en email marketing ! En dehors de l’objet et du préheader du message, le profil de l’expéditeur comprenant le nom et l’adresse est la première chose que les abonnés remarquent dans une newsletter. C’est pourquoi il est important de soigner les informations du profil de l’expéditeur. Parfois, par peur de recevoir trop de questions de la part des lecteurs, de nombreux expéditeurs optent pour une adresse e-mail Noreply en tant qu’expéditeur de la newsletter, ce qui empêche les abonnés de leur répondre. Toutefois, cette pratique n’est pas recommandée. Dans cet article, nous vous expliquerons pourquoi une adresse Noreply en tant qu’expéditeur n’est pas une bonne idée et nous vous présenterons de meilleures alternatives pour l’envoi de newsletters.

Que sont les adresses no-reply ? 

« No reply » peut être traduit en français « pas de réponse » ou « ne pas répondre ». 

Comme son nom l’indique, une « adresse Noreply » en ce qui concerne l’envoi d’e-mails et de newsletters signifie que les destinataires de l’e-mail ne peuvent pas ou ne doivent pas répondre au message. Soit ces adresses ne sont rattachées à aucune boîte mail réelle, soit elles sont redirigées vers une boîte de réception qui n’est jamais consultée. 

Ainsi, si vous envoyez une newsletter avec une adresse noreply en expéditeur et qu’un destinataire vous répond, la réponse ne vous parviendra pas. 

Une adresse d’expéditeur Noreply est facilement reconnaissable par le format « noreply@mon-entreprise.fr », « do-not-reply@monentreprise.fr » ou « ne-pas-repondre@monentreprise.fr ». 

De nombreux expéditeurs optent encore pour une adresse e-mail Noreply pour leur profil d’expéditeur de newsletter afin d’éviter que leur boîte de réception ne soit submergée par trop de réponses à une campagne email. À première vue, cela peut sembler être une bonne idée. Mais seulement à première vue !

En effet, les adresses e-mail Noreply ont de nombreux inconvénients qui sont souvent négligés lors de cette décision. 

Du point de vue du destinataire, il existe plusieurs raisons pour lesquelles vous devriez éviter d’utiliser des adresses No reply. Par exemple, l’impression que vous donnez en utilisant cette adresse est que vous ne vous intéressez pas aux commentaires de vos lecteurs. 

Du point de vue de votre rôle d’’expéditeur également, il existe de solides arguments contre l’utilisation d’une adresse d’expéditeur Noreply, en particulier en ce qui concerne la relation avec vos abonnés et la délivrabilité de vos newsletters.

Pourquoi ne pas utiliser d’adresses noreply ? 

Réduction des interactions avec vos campagnes

Supposons que vous envoyiez une newsletter dans laquelle vous présentez un nouveau produit et expliquez son fonctionnement. Beaucoup de vos abonnés sont enthousiasmés et aimeraient commander le produit directement. Avant d’acheter, certains destinataires souhaitent vous poser une question pour s’assurer que le produit répond réellement à leurs attentes. Par habitude, de nombreux abonnés cliquent simplement sur le bouton de réponse pour vous répondre par e-mail.

Dans de tels cas, les destinataires ignorent souvent qu’il s’agit d’une adresse d’expéditeur Noreply ou répondent malgré tout, probablement parce qu’ils ne savent pas exactement quel est le but d’une adresse e-mail Noreply. Pour eux, il est tout à fait normal de penser qu’il y a de « vraies personnes » derrière chaque adresse e-mail qui traitent régulièrement leurs messages. Lorsque les abonnés ne reçoivent pas de réponse à leur question ou reçoivent un message de non-distribution après que leur réponse ait été mal acheminée, cela peut nuire à votre image en tant qu’entreprise conviviale envers les clients et expéditeur de newsletter sérieux.

Même pour les abonnés qui voient l’adresse Noreply et savent qu’il n’est pas possible de la contacter, le « do not reply » peut laisser une impression négative : vos lecteurs doivent rechercher eux-mêmes un moyen de vous contacter sur votre site web pour poser des questions sur VOTRE newsletter et VOS produits. Il y a un risque élevé qu’ils trouvent cela trop compliqué et abandonnent avec une attitude de « Eh bien, tant pis ». En plus de la question concernant votre produit, une autre question se pose alors : pourquoi ne souhaitez-vous pas recevoir de messages de vos abonnés ? Ne vous intéressez-vous pas à ce que vos lecteurs pensent ?

Si vous ne souhaitez pas donner l’impression à vos abonnés que vous n’avez pas envie d’être contacté par eux, nous vous déconseillons d’utiliser une adresse d’expéditeur « noreply ». Il est beaucoup mieux perçu si vous êtes ouvert à vos destinataires et si vous mentionnez dans la newsletter que vous appréciez tous les retours d’information sur celle-ci. Vos lecteurs peuvent simplement cliquer sur « Répondre » pour donner leur avis sur la newsletter. 

La possibilité de réagir directement à votre newsletter présente plusieurs avantages. D’une part, vos destinataires n’ont pas besoin de chercher en ligne d’autres moyens de vous contacter. D’autre part, il est plus probable qu’ils vous donnent régulièrement un retour d’information ouvertement et honnêtement sur ce qu’ils pensent de la newsletter ou s’ils ont des questions à ce sujet. Des commentaires précieux qui vous aideront à savoir quels contenus intéressants inclure dans vos prochaines newsletters !

Un problème du point de vue de la protection des données 

Bien que les adresses Noreply en tant qu’expéditeur de newsletters ne soient pas directement contraire au respect du RGPD, elles se situent néanmoins dans une zone grise du point de vue de la protection des données. 

En effet, selon le RGPD, les utilisateurs doivent avoir la possibilité à tout moment d’obtenir des informations sur toutes les données à caractère personnel qui ont été collectées à leur sujet.

En ce qui concerne l’envoi de newsletters, cela signifie que les abonnés doivent pouvoir obtenir ces informations auprès de l’expéditeur à tout moment. Cependant, avec les adresses d’expéditeur Noreply, l’expéditeur empêche le contact direct et, dans une certaine mesure, l’obtention d’informations sur les données collectées concernant les destinataires ou même la prise en compte d’une demande de désinscription envoyée en réponse à une campagne email sur une adresse noreply..

C’est également pour cette raison que nous déconseillons l’utilisation d’adresses Noreply pour vos emails marketing : il existe un risque, en cas de litige, que l’utilisation d’une  adresse Noreply joue en votre défaveur !

Une influence négative sur la délivrabilité

Vous passez certainement beaucoup de temps à concevoir LA newsletter parfaite. Vous travaillez sur la mise en page, rédigez le contenu, essayez différentes couleurs, réfléchissez longuement au meilleur objet et modifiez plusieurs fois l’intitulé de votre bouton d’appel à l’action. Cependant, si vous utilisez une adresse Noreply comme adresse d’expéditeur, il se peut que votre e-mail n’atteigne jamais la boîte de réception de vos abonnés – et tout votre travail aura été vain.

Pourquoi ? Les filtres anti-spam des fournisseurs d’e-mails prennent en compte de nombreux critères pour décider si une newsletter sera classée comme spam à l’avenir ou non. L’un de ces critères est le nombre d’interactions que suscite un e-mail chez les destinataires. Si une newsletter est ouverte et cliquée par de nombreux destinataires, cela contribue à ce que les filtres anti-spam la considèrent comme légitime. La probabilité que la newsletter soit livrée avec succès augmente alors. Il en va de même pour le nombre de destinataires qui répondent à la newsletter : plus il y a de lecteurs qui répondent, moins il est probable, selon les filtres anti-spam, que la newsletter soit considérée comme du spam. En d’autres termes, un nombre élevé de réponses à la newsletter améliore à long terme la délivrabilité de vos e-mails !

Cependant, si vous envoyez votre newsletter depuis une adresse « noreply@ », vous empêchez vos destinataires d’interagir avec votre e-mail en cliquant simplement sur « Répondre ». Les filtres anti-spam des fournisseurs d’e-mails constatent alors qu’aucun destinataire ne répond à la newsletter, ce qui influence négativement la délivrabilité de votre newsletter.

De plus, les adresses Noreply sont non seulement bloquées par les filtres anti-spam, mais elles sont également plus susceptibles d’être marquées comme spam par les destinataires eux-mêmes. Supposons qu’un de vos abonnés essaie de répondre à votre newsletter en cliquant sur le bouton de réponse. Cependant, il reçoit une notification indiquant que son e-mail n’a pas pu être livré. Si cela se produit à plusieurs reprises, votre abonné peut penser que votre newsletter était un courrier indésirable et la signaler comme spam. Cela entraîne alors le fait que toutes les newsletters qu’il recevra de votre part seront automatiquement dirigées vers son dossier de spam au lieu de sa boîte de réception normale.

Plus vos abonnés et les filtres anti-spam signalent vos envois comme spam, plus cela affecte la délivrabilité globale de vos newsletters ! C’est pourquoi vous devez bien peser le pour et le contre : est-ce que l’envoi réussi de votre newsletter est plus important pour vous, ou le fait de bloquer quelques messages de réponse de vos abonnés ?

Les adresse noreply ne sont pas ajoutées au carnet d’adresses

Lorsqu’on s’abonne à une newsletter, on souhaite logiquement la recevoir et la lire. C’est pourquoi de nombreux abonnés répondent volontiers à la demande fréquente des expéditeurs de newsletters d’ajouter l’adresse d’expéditeur à leur carnet d’adresses personnel. En ajoutant l’adresse à leur carnet d’adresses e-mail, la probabilité que la newsletter soit marquée comme spam par le filtre anti-spam et qu’elle se retrouve dans le mauvais dossier diminue considérablement.

Cependant, nous osons affirmer que beaucoup moins d’abonnés sont prêts à ajouter une adresse e-mail Noreply à leur carnet d’adresses que ce ne serait le cas pour une adresse d’expéditeur personnelle (par exemple, prenom.nom@domain.fr). Après tout, une adresse Noreply n’est pas vraiment une adresse de contact – on ne devrait justement PAS la contacter !

En utilisant une adresse e-mail Noreply comme adresse d’expéditeur pour votre newsletter, vous manquez donc de précieuses opportunités pour inciter vos destinataires à agir activement et à tout faire pour que vos newsletters ne soient plus bloquées par les filtres anti-spam.

Le noreply vous empêche de mettre à jour votre base de données

En utilisant une adresse Noreply comme adresse d’expéditeur, vous empêchez également de recevoir les réponses automatiques (autoreplies) qui peuvent être envoyées en cas de changement d’interlocuteur ou de changement d’adresse e-mail. Vous serez donc dans l’impossibilité de mettre à jour votre base de données.

En utilisant une adresse d’expéditeur qui permet aux destinataires de répondre, vous augmentez vos chances de recevoir ces réponses automatiques et de rester informé des changements que vous devez apporter à votre base de données pour la maintenir à jour. 

Quelles sont les alternatives ? 

Au lieu d’utiliser une adresse d’expéditeur Noreply pour votre newsletter, il est préférable d’opter pour une adresse e-mail personnelle qui ne nuit ni à la relation avec vos abonnés, ni à la délivrabilité ou à la conformité RGPD de vos newsletters ! Avec une adresse d’expédition à laquelle on peut et on a le droit de répondre à tout moment, vous pouvez mieux répondre aux questions, problèmes et souhaits de vos lecteurs, renforçant ainsi leur lien avec votre entreprise.

Voici quelques alternatives appropriées aux adresses e-mail Noreply pour l’expéditeur de votre newsletter :

  • Des adresses d’expéditeur qui encouragent les utilisateurs à répondre : newsletter-reponse@domain.fr
  • Des adresses d’expéditeur qui font référence au service que l’on peut contacter avec l’adresse e-mail respective : support@domain.fr
  • Des adresses d’expéditeur avec le nom d’un interlocuteur spécifique pour établir une relation personnelle avec les lecteurs : prenom.nom@domain.fr

Avec l’application Sarbacane Campaigns, vous pouvez choisir l’adresse d’envoi et de réponse souhaitée pour chaque campagne email. Sélectionnez le domaine d’envoi souhaité (paramétré préalablement) et indiquez l’alias de votre choix. 

L’adresse d’expéditeur choisie sera affichée dans la boîte de réception de vos abonnés. Si vos lecteurs ont des questions, ils peuvent simplement cliquer sur le bouton de réponse et envoyer un email à votre adresse de réponse.

Tester dès maintenant

1 commentaire

BuzLazer

Il y a 5 mois

Merci pour les efforts que vous avez consacrés à la préparation de l’article. Vous avez toujours écrit sur des questions auxquelles je devrais prêter attention, j’y réfléchirai certainement.

Répondre

Laisser un commentaire


Votre adresse email ne sera pas publiée et les champs exigés sont marqués (*) et svp n’oubliez pas de rester poli(e) ;-) !